Dopage : trois coureurs de l'AS. Baie-mahaultienne suspendus

Par • Mis à jour le 31/08/2016 - 22:42

En mars 2016, sept coureurs avait été contrôlés inopinément lors du Grand prix cycliste de la communauté d'agglomération du nord Grande-Terre. Les résultats sont tombés. Trois sociétaires de l'AS. Baie-mahaultienne (ASBM) ont été suspendus. Au total, sept coureurs étaient dans le viseur de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD).

    Dopage : trois coureurs de l'AS. Baie-mahaultienne suspendus
Le 26 mars 2016, sept coureurs avaient été contrôlés positifs lors du Grand prix cycliste de la communauté d'agglomération du nord Grande-Terre. Leurs prélévements sanguins et urinaires présentaient des résultats anormaux.

Suite à ces contrôles inopinés, Yohan Dartron, Jonathan Camargo et Adam Pierzga de l'AS.Baie-Mahaultienne (ASBM) ont été sanctionnés, a-t-on appris ce mercredi 31 août 2016. La sanction a été notifiée le 4 juillet 2016. Les coureurs ont accusé réception du courrier le 8 du même mois.

L'analyse de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) a révélé la présence d'hormones de croissance et d'EPO dans leur sang.

N'ayant pas interjeté l'appel, les coureurs se plient à la décision de la Fédération française de cyclisme (FFC).

Le président de la commission nationale de la lutte anti-dopage, dans sa séance du 20 juin, avait prononcé à leur encontre une interdiction de participer aux compétitions sportives de la FFC durant deux ans, et ce à compter du 18 mai dernier.

Les coureurs devaient également s'acquitter d'une amende de 5000 euros. Leurs résultats sportifs avaient aussi été annulés.

Ces contrôles inopinés de l'AFLD ont nécessité beaucoup de précautions. L'agence qui pointe un taux d'hématocrite inquiétant. Celui-ci irait jusqu'à 67%.

A titre de comparaison, Bjarne Riis, le vainqueur du Tour de France de l'année 96 présentait un taux de globule rouge de 64%.