Inquiétude au CHU : "on fait de l'à-peu-près"

Par • Mis à jour le 26/03/2018 - 19:03

Les conditions de travail sont "affligeantes" selon le collectif de défense du CHU, qui s’est réuni à l’IFSI du CHU ce lundi, en assemblée générale. Des dégradations qui persistent, expliquent-ils, depuis l’incendie du 28 novembre 2017.

    Inquiétude au CHU : "on fait de l'à-peu-près"

Le collectif de défense du CHU a tenu une nouvelle assemblée générale à l’IFSI du CHU pour tenter d’interpeller les élus locaux, la direction du CHU, l’ARS et l’Etat sur la précarité dans laquelle se trouvent les services, notamment celui des urgences où des odeurs incommodent les professionnels de santé.

Ils étaient plusieurs dizaines lors cette assemblée générale au CHU pour exprimer leur ras-le-bol face à ces détériorations des conditions de travail et de la réorganisation des services. Médecins, infirmiers ou cadres de santé étaient présents. L'un d'eux, Wilfried Bélizaire, explique son inquiétude : "on fait de l'à-peu-près, déplore-t-il".

Wilfrid Bélizaire, brancardier aux urgences du CHU,revient sur son quotidien à l’hôpital depuis l’incendie du 28 novembre 2017.