La campagne de vaccination va débuter le 8 janvier en Guadeloupe

Par 05/01/2021 - 18:56 • Mis à jour le 05/01/2021 - 18:42

Ce mardi, les autorités ont tenu le point de situation hebdomadaire sur l’épidémie de covid-19 en Guadeloupe. Les services de l’Etat ont décliné la stratégie de vaccination qui sera mise en place sur le territoire. Le lancement officiel de la campagne de vaccination se fera le 8 janvier au Centre Hospitalier Gérontologique.

    La campagne de vaccination va débuter le 8 janvier en Guadeloupe

Il est important de se faire vacciner ! C’est le message délivré ce mardi par les représentants de l’Etat qui ont rappelé qu’avec 23% de personnes en obésité et une proportion élevée de Guadeloupéens atteints de diabète et d’IRC, la population de l’archipel était particulièrement sensible au virus. Les personnes les plus fragiles sont en effet les principales victimes de la covid-19. Ainsi, sur les 154 décès enregistrés en Guadeloupe depuis le début de l’épidémie, la majorité concernait des personnes fragiles, ayant plus de 71 ans ou présentant des comorbidités.

Des publics prioritaires

A l’instar de l’Hexagone, une stratégie vaccinale est mise en place dans l’archipel. Ce sont donc ces publics qui seront prioritaires pour la vaccination. 77 610 personnes âgés de 65 ans ou plus sont éligibles. Parmi elles, on dénombre 2590 résidents d’EHPAD ou USLD/ SSR et 75 020 vivants à domicile dont 118 en accueil familial. Les populations vulnérables seront-elles aussi prioritaires. 29 469 personnes sont concernées en Guadeloupe des personnes bénéficiant d’une affection de longue durée et présentant des comorbidités parmi les 65 ans et plus.

Par ailleurs, 30% de la population générale sont concernés soit 123 851 personnes. Enfin, les populations les plus sensibles présentant des pathologies seront-elles aussi éligibles en priorité à la vaccination telles que les 23% de personnes en obésité et une proportion élevée de Guadeloupéens atteints de diabète et d’Insuffisance rénale chronique.

La stratégie vaccinale 

Ce mardi, des flacons multidoses permettant de procéder à la première injection pour plus de 5500 personnes sont arrivées. (0,3 ml / flacon de 2,2ml) – 5 doses (AMM) Un réapprovisionnement hebdomadaire est prévu en fonction de la consommation. Le pilotage de ces opérations sera orchestré par l’ARS et le CHU. Tout a été mis en place pour assurer le transport et le stockage de ces doses sur le territoire. Un approvisionnement qui sera effectué par avion ou par hélicoptère à Marie-Galante et à Saint-Martin. L’Agence Régionale de Santé va piloter la gestion des doses et du déploiement de la vaccination par le biais de la plateforme RIPOSTE mais aussi le suivi des personnes.

Des professionnels de santé en première ligne

Les professionnels de santé joueront un rôle capital dans cette stratégie vaccinale. Sous l’égide d’un médecin responsable, les IDE peuvent vacciner. Une organisation a été mise en place afin de constituer des équipes maîtrisant tout le processus à savoir la consultation pré-vaccinale, rompues aux gestes, la saisie mais aussi le suivi des patients pour le rappel.

Le lancement officiel de la campagne de vaccination se fera le 8 janvier au Centre Hospitalier Gérontologique. Néanmoins la vaccination ne doit pas faire oublier le respect des mesures de sécurité. Ainsi, le Préfet de Région, Alexandre Rochatte a rappelé l'importance de respecter les gestes barrières et le port du masque. 

 

 

Rassurer la population

Beaucoup en Guadeloupe s'inquiètent des répercussions de cette vaccination sur la santé. Lors de la conférence de presse de ce mardi, le professeur Raymond Césaire, épidémiologiste a apporté des précisions sur le vaccin et son efficacité.

PROFESSEUR RAYMOND CESAIRE

 

Tags