La mortalité en forte hausse en Guadeloupe de septembre à mi-octobre

Par 05/11/2020 - 12:12
01/01/2020 - 00:00

Les derniers chiffres de l’Insee sur la mortalité ont été publiés pour la période du 1er septembre au 19 octobre. Si la Guadeloupe avait été plutôt épargnée par la tendance nationale à la hausse lors de la première vague épidémique de la COVID-19, les derniers relevés statistiques sur notre territoire sont dramatiques.

    La mortalité en forte hausse en Guadeloupe de septembre à mi-octobre

Dans ce bulletin de l'Insee, la Guadeloupe affiche même la hausse de mortalité la plus élevée de France sur cette période. Avec 38 % de décès en plus transmis par les mairies, par rapport à l’an dernier, et 46 % par rapport à 2018, notre département devance la Corse du Sud, la Haute Loire, le Lot-et-Garonne et la Martinique. 

Si la tendance nationale est globalement à la hausse (5 % de plus qu'en 2019 et 6 % par rapport à 2018), entre le 1er septembre et le 19 octobre, notre territoire est tout de même nettement au-dessus des données globales. Même si cette statistique regroupe tous les décès, il ne fait nul doute que la récente vague épidémique, connue localement, a eu un effet plus marqué sur notre courbe de la mortalité.

Pic national en mars / avril

Cela avait d’ailleurs été le cas dans l’hexagone avec un pic net constaté entre la fin mars et début avril, au plein cœur de la propagation du coronavirus sur le territoire national. Les données des prochaines semaines pourraient d’ailleurs traduire une nouvelle évolution défavorable alors que la crise est repartie de plus belle Outre-atlantique et que le nombre de décès quotidien ne cesse de croître. 

Dans le détail, on notera tout de même que cette hausse de la mortalité touche sensiblement plus les plus de 50 ans et s'aggrave à mesure que l'âge avance, une baisse à même été enregistrée chez les plus jeunes au niveau national. Un constat qui confirme la vulnérabilité plus importante de nos aînés et qui invite, une fois de plus, à la vigilance.

Tags