L'autopalpation : premier réflexe vers le dépistage du cancer du sein

Par • Mis à jour le 24/10/2018 - 17:25

L’autopalpation est un premier réflexe pour les femmes pour se faire dépister du cancer du sein. Les actions d'octobre rose se poursuivent pour sensibiliser les femmes sur la maladie.

    L'autopalpation : premier réflexe vers le dépistage du cancer du sein

Une opération était organisée dans un centre commercial de Baie-Mahault cette semaine avec l’un des outils clé du dépistage du cancer du sein : l’autopalpation. Près de 80% des cancers du sein se développent après 50 ans. La manifestation était pilotée par le CHU. 

Plusieurs professionnels de santé étaient présents autour d’un buste de femme sur le stand, pour montrer aux visiteurs les méthodes pour l'autopalpation. 

Selon le gynécologue Gülen Ayhan du CHU: "Il est important de sensibiliser les dames au cancer du sein. On a remarqué qu'il y a beaucoup de gens qui ne sont pas au courant, qui ne savent pas comment faire. Il y a beaucoup de patientes qui pensent que la mammographie sera suffisante pour dépister le cancer alors que c'est vraiment important de faire l'examen et l'autopalpation. C'est vraiment toujours un sujet tabou, les femmes ont peur de faire l'autopalpation pour découvrir quelque chose alors que ça peut être autre chose, ça peut être bénin, ça peut être une tumeur bénigne. Pas forcément tout de suite un cancer. Elles doivent donc se mettre face au miroir et se poser des questions: est-ce qu'il y a une anomalie de la peau ? un écoulement ? une fossette ? une boule qui sort ? Il faut aussi contrôler les aisselles. L'autopalpation s’exécute avec trois doigts de la main, il faut faire des mouvements circulaires en profondeur.  "

Notez enfin que 33% des patientes sont diagnostiquées avant l'âge de 50 ans, d'où l'intérêt de continuer à s'informer et se faire dépister du cancer du sein.