Le nombre de cas de dengue a atteint son niveau maximal

Par 19/09/2020 - 10:00
01/01/2020 - 00:00

Le nombre de cas cliniquement évocateurs de dengue vus en consultation médicale par semaine a atteint son niveau maximal depuis le début de l’épidémie (mi-octobre 2019). L’épidémie se poursuit et le sérotype circulant majoritaire reste le sérotype 2

    Le nombre de cas de dengue a atteint son niveau maximal

En ce début du mois de septembre, le nombre de cas cliniquement évocateurs de dengue vus en consultation médicale par semaine a atteint son niveau maximal depuis le début de l’épidémie avec près de 590 cas estimés la semaine dernière. Cette nette augmentation confirme le regain de la circulation virale observée il y a deux semaines. En effet, au cours du mois d’août, près de 200 cas cliniques vus en médecine de ville ont été estimés, en moyenne, chaque semaine contre la moitié au mois de juillet. Depuis le début de l’épidémie, près de 11.600 cas cliniquement évocateurs de dengue ont été estimés en médecine de ville.

Au cours des quatre dernières semaines, près de 1 590 cas cliniquement évocateurs de dengue ont consulté un médecin généraliste. Les communes les plus impactées, c’est-à-dire celle dont l’incidence cumulée est la plus élevée, supérieure à 100 cas estimés pour 10.000 habitants, sont Saint-François, Vieux-Habitants et Terre-de-Haut. Baie- Mahault, Gosier, Petit-Bourg, Bouillante, Pointe Noire et désormais Saint-Louis de Marie-Galante, présentent des incidences comprises entre 40 et 100 cas pour 10 000 habitants. Six des 27 communes de l’archipel disposant de médecins sentinelles ne rapportent aucun cas cliniquement évocateur de dengue sur les quatre dernières semaines. A l’hôpital, le taux de positivité (nombre de cas positifs rapporté sur le nombre de prélèvements dengue) avoisine les 30 % en semaine 2020-35. Le sérotype majoritaire est le DENV-2 (91%). Les sérotypes DENV-1 (6%) et DENV-3 (3%) circulent également.

 Le nombre hebdomadaire de passages aux urgences pour suspicion de dengue est stable et toutefois élevé depuis six semaines avec une vingtaine de passages par semaine contre moins d’une dizaine les semaines précédentes. Ces valeurs élevées sont similaires à celles observées au moment de la déclaration de l’épidémie sur le territoire par le préfet en fin d’année 2019. Ces deux dernières semaines, parmi les 42 passages aux urgences enregistrés, six ont été suivis d’une hospitalisation et 40,8 % des passages concernent les moins de 15 ans. Depuis le début de l’épidémie, 528 passages aux urgences ont été recensés dont 107 (20,0 %) ont nécessité une hospitalisation. Parmi ces 525 passages, 5,9% concernent les 0-5 ans, 15,1 % les 5-10 ans, 11,6 % les 10-15 ans, 44,5 % les 16-44 ans, 16,5 % les 45-64 ans et 6,4 % les plus de 65 ans. Aucune forme grave n’a été signalée par un service de soins intensifs ou réanimation.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.