Le plan ORSAN déclenché en Guadeloupe

Par 15/09/2020 - 09:30
01/01/2020 - 00:00

Le dispositif a été lancé dès samedi par l'Agence Régionale de Santé et formalisé ce lundi avec les différents établissement de santé publics et privés. Il doit permettre une meilleure organisation du système de santé pour faire face à l'afflux de patients Covid-19 et une coordination des moyens sur le plan local.

    Le plan ORSAN déclenché en Guadeloupe

Annoncé la semaine dernière par la directrice générale de l'ARS, le plan ORSAN afflux de patients covid 19 a finalement été déclenché ce samedi suite au passage de la cellule régionale d’appui et de pilotage santé (CRAPS) de l’ARS au niveau 3. Le dispositif a été formalisé ce lundi par courrier adressé à l’ensemble des établissements de santé privés et publics de la Guadeloupe et des îles du nord.

Créé en 2014, le Plan ORSAN est un dispositif mis en place de manière exceptionnelle pour faire face à des situations qui impactent le fonctionnement du système de santé. Depuis l'apparition d'une seconde vague épidémique avec la découverte des premiers clusters fin juillet en Guadeloupe, les autorités ont pris diverses mesures pour faire face à l'afflux de malades tout en assurant  la gestion des patients non-covid.

Les plans blancs ont notamment été réactivés dans les établissements de santé.

Cependant, malgré toutes ces mesures prises," le nombre de nouveaux cas reste élevé et l’apparition en décalé des cas graves issus des chaînes de contamination qui se sont constituées ont fait atteindre le niveau 5 du plan sur une échelle de 6." indique l'agence régionale de santé.

Cette situation a donc conduit la directrice générale de l’ARS a décidé à lancer le plan territorial ORSAN afflux de patients COVID-19, élaboré avec les établissements de santé, afin de réguler les flux de patients dans l'archipel. Le plan comprend des mesures pour les malades de la COVID mais aussi pour les patients non COVID.

L'ARS lance un appel à la suspension du mouvement de grève à la clinique Les Eaux Claires

Dans un communiqué paru ce mardi, l’ARS estime que dans ce contexte exceptionnel, « le mouvement social déclenché à la Clinique des Eaux Claires met en danger l'organisation des soins retenus ». rappelant que cet établissement est un élément indispensable de soutien au CHU et à l’ensemble du territoire pour la gestion de cette épidémie.

L’ARS appelle ce mardi à la responsabilité des acteurs afin que ce conflit soit suspendu.

« Il en va de la vie de Guadeloupéens et Guadeloupéennes fragiles » précise le communiqué. 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.