Changer d'île

Le plan de refonte des urgences sera appliqué en Guadeloupe

Par Laura Latchan avec Olivia Losbar / RCI.FM / 10/09/2019 - 10:40

Le personnel hospitalier est dans le désarroi et souhaite de meilleures conditions de travail La ministre de la santé Agnès Buzyn a annoncé ce lundi son plan de refonte des urgences. 12 mesures sont prévues dans ce projet. Elles seront appliquées en Guadeloupe.

"Les Français sont profondément attachés aux urgences, auxquelles ils accordent une grande confiance". C'est avec ces mots signés de la ministre de la santé,Agnès Buzyn, que le "Pacte de la refondation des urgences" va être lancé.C'est  l'Agence Régionale de la Santé en Guadeloupe qui va décliner sur le plan local ce programme de refonte des urgences. La Ministre de la Santé, lors de sa déclaration ce lundi, a en effet expliqué l'importance d'adapter ce plan aux spécificités de chaque territoire.

Le lancement de ce dispositif se veut immédiat. Le gouvernement souhaite mieux accompagner le personnel soignant et trouver en concertation avec les professions médicales, de moyens efficaces de désengorger les services d'urgences.

12 mesures figurent dans le programme

Le plan préconise d'évaluer les besoins spécifiques de la région de manière à utiliser au mieux les outils mis à disposition à l'échelle nationale.

Tous les acteurs concernés du milieu professionnel seront consultés d'ici le mois de novembre. 

Les 12 points sont les suivants : 

- Le service d'accès aux soins (SAS)

- Renforcer l'offre de consultations médicales en cabinet, maison et centre de santé

- Donner à la médecine de ville les mêmes outils de prise en charge que les urgences

- Offrir aux professionnels non médecins des compétences élargies

- Généraliser des parcours dédiés aux personnes âgées pour éviter les urgences

- Intégrer la vidéo à distance dans tous les SAMU

- Mieux utiliser les compétences médicales et soignantes rares

- Renforcer et reconnaître les compétences des professionnels des urgences

- Lutter plus efficacement contre les dérives de l'intérim médical

- Reformer le financement des urgences

- Renforcer la sécurité des professionnels

- Fluidifier l'aval des urgences

Dans un courrier l'ARS explique que le territoire guadeloupéen dispose d'atouts pour parvenir à cette refonte des urgences. On y trouve par exemple la création récente de maisons de santé pluridisciplinaires, plusieurs infirmiers libéraux aptes à intégrer le protocole de coopération et la mise en place d'infirmiers de pratique avancée.

Par ailleurs, la filière gériatrie actuellement en cours d'organisation et le sujet de l'urgence de la personne âgée sont pris en compte.

La télémédecine figure également comme élément positif à cette refonte des urgences.  

Le courrier de l'Agence Régionale de Santé fait également état de la situation des services des urgences en Guadeloupe.L'ARS précise que le service d'urgence du CHU de Pointe-à-Pitre sera relocalisé dans des locaux réhabilités d'ici fin 2019.

L'unité pour trouver des solutions 

Pour conclure son projet, la ministre de la santé fait appel à la responsabilité de chacun pour trouver une issue au système des urgences.

"Notre territoire sera pleinement mobilisé pour la réussite de ce plan en partenariat avec tous les acteurs concernés "parce que chacun détient sa part de la solution"".

 

 

 

Tags

A lire également

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.


Météo

Webradios

Suivez-nous sur Facebook !