Les gestes barrières ont permis d'éviter une catastrophe sanitaire selon une étude

Par 07/01/2021 - 10:28 • Mis à jour le 07/01/2021 - 10:27

La discipline collective pour limiter la propagation virale, c'est ce que martèlent les autorités depuis le mois de mars et la précaution de chacun dans l'intérêt de tous a été essentielle durant cette crise sanitaire. Son efficacité semble se démontrer avec cette étude réalisée par des chercheurs de l'Université des Antilles et un chirurgien guadeloupéen qui prouve que le respect de ces mesures a eu un impact majeur sur notre territoire.

    Les gestes barrières ont permis d'éviter une catastrophe sanitaire selon une étude

Le chiffre qui ressort de cette étude interpelle. 4000, c'est le nombre de malades qui auraient pu encombrer nos structures hospitalières sans l'effort collectif que nous avons démontré en 2020. Si les gestes ont été parfois un peu fluctuants, ou pas toujours bien appliqués, la précaution générale a malgré tout permis d'éviter une situation sanitaire extrêmement critique selon les résultats des maître de conférence et professeur Sébastien Régis et Andrei Doncescu, du Laboratoire de Mathématique et d'Informatique appliquées de l'Université des Antilles et le docteur Olivier Manicom, chirurgien orthopédiste.

Crise majeure évitée

En utilisant une approche informatique, basée sur l'analyse des tranches d'âge et les caractéristiques de santé de notre population, dont les facteurs aggravants comme le taux d'obésité, les trois hommes ont réussi à mettre en avant ce chiffre de 4000 cas graves évités en réanimation. Autant dire que c'est énorme puisqu'au plus fort de la crise, le CHU n'a jamais dépassé la barre des 50 patients Covid sous respirateurs dans ses murs. Il ne fait nul doute que nos ressources auraient été insuffisantes.

Un travail de données informatiques qui a d'ailleurs été validé à l'occasion de conférences internationales ces dernières semaines et qui a été transmis à l'ARS pour enrichir la documentation scientifique sur nos îles face à cette pandémie. Les trois chercheurs ont même déjà commencé à étudier de nouvelles observations sur l'impact des cas importés et les conséquences économiques et sociales de cette crise qui nous touche désormais au-delà de notre santé.

Tags