Peut-on affirmer que la vaccination est expérimentale?

Par 08/09/2021 - 11:56 • Mis à jour le 08/09/2021 - 11:55

Qu'on soit pour ou contre la vaccination, affirmer que le vaccin est expérimental et pas homologué constitue de la désinformation. Ces termes ont un sens précis dans le processus de validation d'un médicament ou d'un vaccin et ils s'appliquent à des phases qui sont déjà terminées.

    Peut-on affirmer que la vaccination est expérimentale?

Les mots ont un sens et il convient de les utiliser avec précision, surtout dans ce contexte de crise sanitaire. Que les choses soient bien claires, il ne s'agit en aucun cas d'inciter ou non à se faire vacciner, mais simplement de rétablir la vérité.

Non, on ne peut pas dire que les vaccins sont expérimentaux, selon la procédure de mise sur le marché d'un médicament, et oui, ils ont été homologués. Actuellement la confusion qui règne réside autour des notions de "phase 3" et de "mise sur le marché conditionnelle".

Pour vulgariser, les vaccins ont été testés sur des échantillons de personnes volontaires durant la partie expérimentale, les phases 1 et 2, mais elles sont terminées et à l'issue de celles-ci, les produits homologués ont été autorisés pour une administration grand public, car les instances de contrôles et de régulation ont estimé que la balance bénéfices/risques était favorable.

C'est à la suite de cela qu'a été lancée cette phase 3 avec autorisation conditionnelle, ce qui est très classique et cela permet de faire ce qu'on appelle de la pharmacovigilance. Une fois qu'un produit médical est distribué au grand public, on laisse un laps de temps pour faire remonter d'éventuels effets secondaires graves, qui s'ils sont nombreux et inquiétants, peuvent conduire au retrait du produit en question. C'est de la précaution et c'est le cas pour tous les médicaments, pas seulement les vaccins.

Par ailleurs, actuellement, cette phase 3 permet aussi d'évaluer la durée de présence des anticorps après vaccination et de déterminer notamment la nécessite d'une troisième dose pour les publics concernés. Qu'on soit contre ou pour, le débat n'est pas là, mais la précision s'impose pour éviter la désinformation.

Tags