Pour aller plus loin sur les recherches concernant l'herbe à pic

Par 07/09/2021 - 12:41 • Mis à jour le 07/09/2021 - 12:39

Au mois de mars dernier, le laboratoire Phytobokaz a annoncé avoir découvert une enzyme contenue dans l’herbe à pic qui permettrait de bloquer le développement des virus à ARN. Si un brevet a bien été déposé pour protéger cette découverte. "Non" selon le Dr Henri Joseph, fondateur du Laboratoire, il ne s’agit pas encore d’un traitement.

    Pour aller plus loin sur les recherches concernant l'herbe à pic

Ce mardi matin, dans notre nouvelle chronique "Aller plus loin", nous sommes revenus sur cette polémique autour de l’efficacité de l’herbe à pic sur le covid. Pour l’instant, les chercheurs sont à la phase des essais précliniques c’est-à-dire des essais en laboratoire mais pas encore sur l’être humain et même si c'est une avancée indéniable, il faut aller plus loin pour avoir des résultats concrets, comme nous l'explique le professeur Raymond Césaire, enseignant de virologie à l'Université des Antilles et chef du pôle de biologie du CHU : 

Alors seuls les résultats des études menées par le Laboratoire Phytobokaz et ses partenaires pourront démontrer ou pas l’efficacité à terme de l’herbe à pic sur les virus. Mais pour l’instant, il n’existe pas encore de traitement à l’herbe à pic contre le COVID-19. 

 

 

Tags