"Qui veut la mort du CHU ?" se demande Josette Borel Lincertin

Par • Mis à jour le 27/03/2018 - 17:14

Josette Borel Lincertin, présidente du conseil départemental et présidente du conseil de surveillance du CHU, était l'invitée du journal de 13 heures sur RCI, mardi. Elle s'est longuement exprimée sur le dossier, appelant au pragmatisme, à l'humilité et à l'honnêteté.

    "Qui veut la mort du CHU ?" se demande Josette Borel Lincertin

C’est cette semaine que l’on devrait être fixé sur les décisions prises dans l’épineux dossier du CHU. Il y aura jeudi un conseil de surveillance extraordinaire. Délocalisation partielle ou totale ? Dans les murs du CHGR ou ailleurs ? Autant de questions abordées dans le journal de 13 heures avec  Josette Borel Lincertin, présidente du conseil de surveillance du CHU, qui s'est interrogée : "qui veut la mort du CHU?".

Si Josette Borel Lincertin a expliqué que les décisions seraient annoncées jeudi à la communauté médicale, lors du conseil de surveillance, elle a tenu à dénoncer un "déluge de chiffres non vérifiés, d'affirmations non étayées " dans une enquête d’Europe 1, et a rappelé "l'urgence sanitaire" dans laquelle se trouve la Guadeloupe. La question de la construction du nouveau CHU a aussi été évoquée.

 

Josette Borel Lincertin a tenu à réagir après la diffusion d'une enquête Europe 1 sur "43 décès suspects" au CHU depuis l'incendie : 

 

Josette Borel Lincertin a par ailleurs répondu sur la question d'une délocalisation au CHGR : 

 

Josette Borel Lincertin a aussi été interrogée sur la construction du nouveau CHU :