BNP plan de restructuration : Le personnel "dans le flou"

Par • Mis à jour le 16/04/2015 - 21:08

Les personnels de la BNP Paribas affiliés au syndicat FO tirent la sonnette d'alarme. Pour cause : un plan de restructuration annoncé depuis plus d'un mois. A l'horizon : une fusion antillo-guyanaise.

     BNP plan de restructuration : Le personnel "dans le flou"
"Nous ne savons pas où nous allons. Nous n'avons aucune visibilité, c'est on verra... . Nous sommes dans le flou total et les collègues sont très inquiets pour le devenir de la BNP Guadeloupe et de leurs carrières", a expliqué David Saint-Félix, le représentant Force Ouvrière BNP Guadeloupe.

Une inquiétude grandissante devant un plan de restructuration annoncé depuis plus d'un mois touchant la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane. Elle l'est davantage face à des négociations avec la direction dans l'impasse.


Bonjour BNP Antilles-Guyane


Les filiales guadeloupéenne, martiniquaise et guyanaise vont être regroupées sous une seule entité : La BNP Antilles-Guyane.

" Nous rentrons dans un modèle Antilles-Guyane que la plupart des autres banques ont déjà expérimenté et il s'avère que cela n'a pas fonctionné. Elles sont redevenues succursales notamment la BDAF et la BFC. Or, nous nous introduisons dans ce schéma".

En effet, la Banque Française Commerciale a fait l'objet d'une fusion-absorption par le Crédit-Lyonnais. La BDAF, elle, a été racheté par le groupe Banque Populaire-Caisse d'Epargne,un changement qui avait suscité une grève salariale.


La Guadeloupe touchée


Le syndicat FO annonce un plan de départ volontaire de retraite, la fermeture des agences du Raizet (Les Abymes) et de Saint-Martin, la délocalisation de certains services dans l'Hexagone et la mobilité des employés sur les trois sites.

Des décisions qui semblent irrévocables aux yeux du syndicat.De plus, la Guadeloupe serait particulièrement touchée, 61 postes seraient supprimés sur les 126 envisagés sur les 3 départements d’outremer.


Anaëlle Edom