Des conditions de travail insoutenables pour le personnel d'Air Antilles

Par • Mis à jour le 07/05/2015 - 14:18

Un appel à la grève a été lancé depuis ce matin 6h par les syndicats des personnels d'Air Antilles et Air Guyane. Ces derniers sont invités à cesser le travail jusqu'au 17 mai inclus.

    Des conditions de travail insoutenables pour le personnel d'Air Antilles
Ce jeudi 7 mai, 6h00, le personnel naviguant et commercial d’Air Antilles et d'Air Guyane est appelé à cesser le travail. En guadeloupe, il s'agit d'une soixantaine de salariés. Le mouvement est à l’initiative de plusieurs syndicats de la profession qui dénoncent un climat délétère au sein de la compagnie. D’ailleurs, la réunion de négociations entamée mercredi 6 mai a été interrompue."La grève continue. On est en attente de la direction. On a proposé une plateforme qui est tout à fait claire. On est face à un refus de négocier. On nous propose de fermer la boite suite à une pseudo rencontre qui a duré une minute et dix secondes", a indiqué Phillipe Berchel, commandant de bord et délégué du personnel suppléant au sein d’Air Antilles. Selon les syndicats, en Guadeloupe, 70% du personnel devrait suivre le mouvement de grève le 7 mai.

"Dans le cadre classique des NAO"

La direction, elle, affirme qu’il n’y a pas de perturbations pour les passagers. "Un certain nombre d’employés sont effectivement grévistes. Mais, ils sont pour l’instant minoritaires", a affirmé Serge Tsygalnitzky, Directeur général de la société CAIR regroupant Air Antilles et Air Guyane."On est dans le cadre classique des NAO. On est toujours dans des moments difficiles particulièrement dans nos régions. On négocie dans ce cadre là, certains syndicats ont souhaité prendre l’option d’une grève pour faire pression. La loi est présente pour négocier. On négociera" a ajouté Serge Tsygalnitzky.


Anaëlle Edom