Gilles Bazir nommé inspecteur au ministère de l'intérieur

Par • Mis à jour le 30/08/2018 - 17:18

Gilles Bazir s’en va et le fait savoir dans un courrier adressé aux équipes du Service Département d'Incendie et de Secours. En mars dernier, le tribunal administratif de Basse-Terre avait annulé l’arrêté le nommant à la direction du SDIS et au grade de contrôleur général. Un appel a été interjeté en attendant Gilles Bazir occupera un poste d’inspecteur.

    Gilles Bazir nommé inspecteur au ministère de l'intérieur

Un poste d’inspecteur au sein du ministère de l’intérieur auquel Gilles Bazir avait postulé,  dit-il, pour stabiliser sa situation personnelle. Dans son courrier l’ancien directeur du service d’incendie et de secours revient point par point sur les événements qui ont émaillé ces derniers mois. D’abord l’annulation de l’arrêté le nommant à la direction du SDIS, l’autre le nommant au grade contrôleur général. Deux appels ont été déposés. Par ailleurs, Gilles Bazir a tenu à évoqué sa citation, par une organisation syndicale, en correctionnelle pour prise illégale d’intérêt. Elle concerne le recrutement de sa fille. Il se défend en indiquant « n’être ni décisionnaire, ni signataire des documents de recrutement."

Un courrier qui se poursuit par un message à l’attention de ses collègues expliquant avoir eu du plaisir à travailler avec eux et d’avoir permis à certains d’émerger dans l’encadrement du SDIS. « Des officiers et  des sous lieutenants ont été nommés ». Autre point satisfaisant pour lui «les avancées réalises dans l’accomplissement des missions notamment l’amélioration des casernes, des systèmes d’alertes ». Il souhaite mettre en avant l’image au sein de la population, l’engagement également des collectivités. Un regret toutefois « celui de n’avoir pas su convaincre les officiers supérieurs de se projeter sur les formations de directeur et de directeur adjoint du SDIS et de conclure « vous êtes, chacun d’entre vous le SDIS … Bon vent et peut être à bientôt. »