La grogne des syndicats de l'ancienne BFC Antilles-Guyane

Par 03/05/2016 - 19:32 • Mis à jour le 03/05/2016 - 19:32

Depuis l'absorption de la structure bancaire BFC Antilles-Guyane en 2015 par LCL, les branches syndicales locales seraient ignorées par la direction parisienne, singulièrement lors des négociations.

    La grogne des syndicats de l'ancienne BFC Antilles-Guyane
Les syndicats de l'ancienne banque BFC Antilles-Guyane, "absorbée" par LCL en 2015 sont mécontents. Selon eux, la direction parisienne s'entête à écarter les branches syndicales locales et majoritaires de tout dialogue social.

Ce mardi 3 mai 2016, les organisations syndicales locales sortent donc de la barque. Elles n'auraient pas pu négocier un arrangement redistribuant les cartes entre société absorbée et société absorbante, un accord d'adaptation.

Face à cela, les organisations syndicales ont décidé de se mobiliser.

"Le mouvement c'est attirer l'attention de la direction (...) certes il existe des syndicats au niveau de l'entreprise LCL, mais, il existe régionalement des établissements qui ont des syndicats locaux. Ceux-ci doivent participer aux négociations (...)", a indiqué Alain Eluther, délégué syndicale de la Confédération Générale des Travailleurs Guadeloupéens (CGTG), ce mardi 3 mai 2016, sur les ondes de RCI Guadeloupe.