La plateforme RIPOSTE COVID 19 bloquée par l'UGTG

Par 09/11/2020 - 17:19
01/01/2020 - 00:00

Un blocage qui « met en danger notre population » ! C’est ce que déplorent L’ARS et la CGSS alors que le syndicat UNASS UGTG a bloqué ce lundi matin le site GOPAL hébergeant la plateforme TAP RIPOSTE (Tester Alerter Protéger).Les agents de la plateforme dont les locaux sont situés dans l’enceinte de la CGSS (immeuble GOPAL à Dothémare) aux ABYMES se sont vus refuser l’accès à leur bureau.

    La plateforme RIPOSTE COVID 19  bloquée par l'UGTG

Ce lundi matin, des voitures, des chaînes, des arbres barraient l’accès à l’immeuble GOPAL, où est hébergée la désormais célèbre plateforme RIPOSTE, qui lutte contre la propagation du coronavirus. Dans un communiqué, l’ARS et la CGSS dénoncent « ce type de méthode qui met en danger notre population alors que le dialogue au sein de la CGSS était en cours et que l’ARS n’a même pas été alertée au sujet du blocage prévue en amont par ce syndicat ».

En cause : un conflit interne à la CGSS, qui a d’ailleurs trouvé une solution avant la mi-journée. Entre temps, « les régulateurs, secrétaires, coordonnatrices, IDE (NDLR : infirmiers diplômés d’État) et médecins se sont redirigés vers les locaux de l’ARS [...] afin de poursuivre leur mission sur un mode dégradé », souligne encore ce communiqué. Une mission qui ne peut être reportée à  plus tard, puisque ces professionnels de santé « font le suivi des cas positifs, l’enquête et la recherche de leurs contacts » et vérifient « le respect des conditions de l’isolement des personnes concernées » par la Covid 19.

« Chaque jour entre 80 et 250 Guadeloupéens appellent » cette plate-forme  (NDLR : 05 90 99 14 74) souligne l’ARS et la CGSS  « ou sont appelés par des médecins, des infirmiers voire des psychologues afin de les accompagner le mieux possible pendant cette période difficile ». « Entraver le fonctionnement de cette plateforme pourrait conduire à une perte du contrôle de l’épidémie », dénonce encore ce communiqué.  

Le syndicat UNASS UGTG demandait un relogement d’une partie des personnels de la CGSS dans le cadre de problématiques internes.  Il demandait ainsi à reloger une partie de ses équipes dans le local actuellement occupé par la plateforme RIPOSTE .

Une solution a bien été trouvée a indiqué Franck Laublas,secrétaire général de l’UNASS UGTG de la sécurité sociale.  

 

Franck Laublas ne voit pas en quoi cette action a pu « mettre en danger » la population.

 

 

Depuis une solution a pu être apportée aux grévistes. Les agents de la plateforme RIPOSTE devraient reprendre leurs activités dans les locaux ce mardi.

Tags