Le BTP passe à l'offensive

Par 06/05/2016 - 17:27 • Mis à jour le 06/05/2016 - 17:27

Ce vendredi 6 mai 2016, les fédérations du Bâtiment et des Travaux Publics des départements d'outre-mer (DOM) se réunissent au World Trade Center (CWTC) à Jarry (Baie-Mahault). Elles indiqueront aux médias les actions envisagées dans les prochains jours. L'objectif : se faire entendre des pouvoirs publics. Mais, dans un contexte social tendu et de violence latente, quelles formes prendront ces actions ?

    Le BTP passe à l'offensive
Les fédérations du Bâtiment et des Travaux Publics des départements d'outre-mer (DOM) se sont données rendez-vous au World Trade Center (CWTC) à Jarry (Baie-Mahault). Elles souhaitent annoncer les actions qu'elles mettront en œuvre dans les prochains jours. Le but : attirer l'attention des pouvoirs publics. Et ce, en dépit de leur récentes rencontres avec leur collectivité respective et le ministère des Outre-mer.

Pour elles, il devient crucial d'alerter l'Etat, les maîtres d'ouvrage et nos élus sur la situation critique des artisans, des micro-entreprises (TPE) et des Petites et Moyennes Entreprises (PME). De Pointe-à-Pitre à Saint-Denis (Réunion), on s'accorde à dire avec force qu'il faut dénoncer le désengagement de l'Etat dans le financement du logement social. D'autant plus que les besoins demeurent largement insatisfaits.

Face aux autorités, le secteur du BTP antillo-guyanais veut également parler d'une même voix concernant les délais de paiement des collectivités beaucoup trop longs et les centaines d'agréments de défiscalisation en souffrance à Bercy. Ces dernières pénaliseraient le secteur avec un manque à gagner évalué à près de 40 millions d'euros.

Il ne manque donc pas de griefs pour justifier une mobilisation d'envergure. Mais, une question reste en suspend : Quelles formes prendront ces actions ? Pour les fédérations du BTP cela risquent alors de se compliquer. En effet, les contextes sociaux, entre autres, n'étant pas les mêmes d'un département à un autre.

Pour la Guadeloupe, il est difficile d'occulter la forte poussée de la contestation sociale actuellement à l'œuvre, sous l'égide de l'UGTG et de huit autres organisations syndicales. Un appel à la grève général a été lancé en ce sens pour le jeudi 12 mai. Cela ressemble à s'y m'éprendre au contexte de fin 2008. Les fédérations du BTP avaient, malgré elles, allumé la mèche de la crise sociale qui allait suivre.

Ce vendredi 12 mai, à l'approche de cette rencontre du secteur du Bâtiment et des Travaux publics, Josette Borel-Lincertin a d'ailleurs formulé un appel à l'unité guadeloupéenne pour débloquer la situation. Ecoutez.