Les négociations interrompues à Sainte-Rose

Par 13/09/2016 - 14:19 • Mis à jour le 13/09/2016 - 14:19

Ce mardi 13 septembre, les discussions entre le syndicat Union Générale des Travailleurs Guadeloupéens (UGTG) et Claudine Bajazet, la maire de Sainte-Rose ont été interrompues à l'aube. Sur les douze points de la plateforme de négociations, six points ont tout de même été actés.

    Les négociations interrompues à Sainte-Rose
Lundi 12 septembre 2016, 9 heures, des négociations avaient débuté entre le syndicat Union Générale des Travailleurs Guadeloupéens (UGTG) et Claudine Bajazet, la maire de Sainte-Rose.

Ce mardi 13 septembre, les discussions ont été interrompues à 4h30 à Sainte-Rose. Sur les douze points de la plateforme de revendications, six points ont néanmoins été actés.

Parmi eux, l'harmonisation des quotas horaires, l'obtention tickets restaurants et la revalorisation du régime indemnitaire. Les deux parties se retrouveront jeudi 14 septembre pour reprendre les négociations.