Les policiers inquiets après un rapport sur un trafic d'armes

Par • Mis à jour le 17/02/2016 - 21:24

Le syndicat de police Unité SGP-Police-Force ouvière s'alarme. Un rapport de l'Antigang rend compte d'un trafic d'armes qui aurait lieu depuis quelques années en Guadeloupe. Mais, encore une fois, face à cette situation les policiers ne peuvent que déplorer leur manque de moyens.

    Les policiers inquiets après un rapport sur un trafic d'armes
Un rapport de l'Antigang ferait état d'un trafic d'armes. Ce commerce illégal se tiendrait depuis quelques mois en Guadeloupe. Les trafiquants achemineraient la marchandise par voies maritimes. Elle passerait, essentiellement, dans le nord Grande-Terre.

Mais, en substance, ce rapport ne réjouit pas Christian Vainqueur, le secrétaire national du syndicat Unité SGP-Police-Force ouvrière. Ce mercredi 17 janvier 2016, il a dénoncé une fois de plus un manque de moyens de son corps de métier sur les ondes de RCI Guadeloupe.

Pour Christian Vainqueur, il est impossible de faire face à une telle situation sans aides supplémentaires. Il demande à la classe politique locale d'interpeller l'Etat sur ces questions. D'autant plus que la Guadeloupe a atteint des chiffres alarmants en matière de délinquance et de criminalité en 2015.