Les salariés non-grévistes de Canal+ sortent du silence

Par 01/04/2016 - 18:35 • Mis à jour le 01/04/2016 - 18:35

Un mois après que les salariés de Canal+ Antilles-Guyane, affiliés à l’UTT-UGTG, aient lancé un mouvement pour exiger, notamment, l’annulation de la procédure de licenciement d’une employée. Les salariés non-grévistes de la société se manifestent pour exprimer leur position.

    Les salariés non-grévistes de Canal+ sortent du silence
Depuis le mercredi 2 mars 2016, dix employés de Canal+ Antilles-Guyane, affiliés à l'UTT-UGTG ont débuté un mouvement de grève pour réclamer, entre autres, la réintégration d'une cadre, mise à l'écart par une mesure disciplinaire. Mais, pour les salariés non-grévistes réunis en collectif ce mouvement serait soutenu par une minorité.

Le jeudi 31 mars 2016, ils ont donc décidé de faire entendre leur position vis-à-vis de ce conflit, tout d'abord dans un communiqué, intitulé "La majorité silencieuse ? ".

"La marque de notre société Canal+ est trainée dans la boue et associée à tort à des termes tels que le racisme, nettoyage ethnique ou nègre.

Nous COLLECTIF des salariés non-grévistes ne nous reconnaissons pas ni ne nous associons à ces propos diffamatoires.

La grève est un droit que nous respectons. Cependant, nous disons NON à la dégradation et à l'obstruction de notre lieu de travail".

Ce vendredi 1er avril, le collectif est allé plus loin avec le témoignage d'un de ses membres sur les ondes de RCI Guadeloupe. Cette dernière a avant tout voulu prendre ses distances avec la direction.

"Je ne suis pas le porte-parole de la direction donc je n'ai pas de jugement de valeurs à porter sur le bien fondé de leur décision ou pas", a-t-elle alors assuré.

En outre, ce membre du collectif a pointé du doigt "une faute bien réelle" de la part de celle en proie à une procédure de licenciement.

Ecoutez son interview.