Perturbations dans la distribution du courrier

Par • Mis à jour le 17/11/2017 - 08:23

Le syndicat Sud PTT GWA est mobilisé depuis mardi 14 novembre pour dénoncer les conditions de travail et le manque d’effectifs dans les centres de courriers de Guadeloupe. La direction de la Poste, évoque, elle des réajustements face à la baisse du volume de courrier traités.

    Perturbations dans la distribution du courrier

Un mouvement de grève illimité a été lancé par le syndicat SUD PTT GWA dans l’ensemble des centres de courriers de l’archipel. Les facteurs veulent exprimer leur ras-le-bol concernant leurs conditions de travail, et en particulier le manque d’effectifs, pour assurer un service public de qualité.

De son côté, la direction régionale de la poste évoque la nécessité de faire évoluer son organisation face à la baisse du volume de courrier traités. Selon elle, sur les quatre dernières années, le nombre de plis distribués par les facteurs a baissé de 21%, passant de 165.000 plis par jour en 2013 à 130.000 en 2017.  Une guerre des chiffres dans laquelle s’engouffre le syndicat SUD PTT GWA qui évoque, pour sa part, une baisse du volume de courriers traités beaucoup moins importante, de l’ordre de 8,6%.

 

Une mobilisation qui prend de l’ampleur

Les postiers de Capesterre Belle Eau sont en grève depuis mardi 14 novembre, suivi par ceux de Saint-François, mercredi 15, Le Moule, jeudi 16 et les Abymes, ce vendredi, où des négociations doivent avoir lieu. Les centres de courriers de Pointe-à-Pitre et de Basse-Terre seront impactés par ce mouvement illimité à compter de mardi 21 novembre. Enfin, celui de Port-Louis et d’Anse Bertrand sera en grève à partir de mercredi 22 novembre. Avec ces mobilisations locales à la place d’une grève générale, le syndicat SUD PTT GWA espère faire entendre les revendications spécifiques à chaque centre de courriers. Pour l’instant, il n’a obtenu satisfaction qu’au centre de Pigeon, à Bouillante.