Rebelle ! appelle à la mobilisation contre la loi El Khomri

Par 07/04/2016 - 16:11 • Mis à jour le 07/04/2016 - 16:11

Ce jeudi 7 mars 2016, les jeunes du mouvement Rebelle ! ont pris place devant le Lycée Générale et Technologique (LGT) de Baimbridge situé aux Abymes. Le but est de mobiliser les lycéens contre la loi El Khomri. En Hexagone, c'est plus de 20 000 jeunes qui sont descendus dans les rues pour montrer leur désaccord avec ce texte.

    Rebelle ! appelle à la mobilisation contre la loi El Khomri
Ce jeudi 7 mars 2016, les membres du mouvement Rebelle !, positionnés devant le Lycée Générale et Technologique (LGT) de Baimbridge (Les Abymes), se sont employés à une seule chose : convaincre le maximum d'élèves à se mobiliser contre la loi El Khomri du nom de la ministre du travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

Raphaël Cécé, un des porte-paroles du mouvement a donc décidé d'être très bref devant le micro. Mais voilà, il faut faire entendre aux lycéens, aux étudiants et aux jeunes guadeloupéens l'importance de manifester contre la loi El Khomri. En quelques lignes, il a donc mis en avant les pierres d'achoppement de ce texte si controversé.



Aux abords du LGT Baimbridge, ce jeudi, certains élèves ont pris la décision de ne pas se rendre en cours. Pour eux, il ne s'agissait pas de suivre aveuglement un mouvement de grève, mais, de montrer qu'ils sont bel et bien conscients des enjeux de la loi Travail. A l'image de Cassandra, selon elle, cette loi précarise la jeunesse.



En Hexagone, la loi El Khomri est sur toutes les lèvres. Plusieurs manifestations ont déjà eu lieu. D'ailleurs, ce mardi 5 avril, alors que l’examen du projet de réforme du code du travail passait à la commission de l'Assemblée Générale, lycéens, étudiants et salariés sont descendus dans la rue pour protester. Selon le quotidien Libération, c'est près de 24 000 jeunes qui ont défilé.

Dans notre départemen, Rebelle ! a prévu d'autres manifestations. D'après Raphaël Cécé, son mouvement met tout en oeuvre pour faire retier cette loi. Une pétition a d'ailleurs été lancée en ce sens.