109 tentatives d’homicide depuis le début de l’année en Guadeloupe

Par 22/11/2022 - 18:38 • Mis à jour le 22/11/2022 - 18:35

Ce mardi 22 novembre, la préfecture de Guadeloupe tenait un troisième séminaire autour de la sécurité et de la prévention de la délinquance. Les chiffres annoncés montrent l’importance de ces réunions.

    109 tentatives d’homicide depuis le début de l’année en Guadeloupe
Photo : Préfecture de Guadeloupe

Pour la troisième fois cette année, la préfecture a réuni tous les acteurs impliqués dans la sécurité du territoire. Le parquet du tribunal judiciaire de Pointe-à-Pitre, les référents sécurité de la police nationale de Guadeloupe, et de la gendarmerie de Guadeloupe, le rectorat et l'académie de Guadeloupe et la directrice régionale aux droits des femmes étaient présents.

Des chiffres marquants

Cette rencontre avait pour but de dresser un bilan de sécurité sur l’archipel et aussi de noter les besoins de ces acteurs, comme le précise Tristan Riquelme, directeur de cabinet du préfet :

C'est la troisième rencontre avec les coordinateurs, les représentants des communes au sein de ces comités de lutte et de prévention de la délinquance communale. Donc le but, c'est de garder le lien avec ces représentants. De faire un point sur l'état de la délinquance, de faire un point sur l'état de leurs préoccupations et puis de travailler ensemble sur des projets.

Des projets pour lutter contre la délinquance qui touche fortement le territoire. Depuis le début de l’année, la police et la gendarmerie combinées ont comptabilisé plus de 300 vols à main armée dans l’archipel et dans les îles du Nord. Et environ 109 tentatives d’homicide. Ces chiffres sont marquants et alertent sur l’importance du travail conjoint de la préfecture et des communes pour tenter de réduire cette délinquance.

Se réunir pour lutter efficacement

Tristan Riquelme, directeur de cabinet du préfet :

On a tous les acteurs qui sont présents aujourd'hui la Justice, l'Éducation nationale, l'administration, afin de témoigner des moyens qu'ils peuvent mettre en place de l'aide qu'ils peuvent apporter et de travailler collectivement avec les mairies et puis avec nos concitoyens, afin de bâtir une Guadeloupe plus juste et plus sécurisée.

L’ambition affichée est de faire de l’année 2023 l’année de la prévention de la délinquance.

Cette rencontre a aussi été l’occasion d’échanger sur la réactivation des outils de prévention de la délinquance tels que l’optimisation de l’utilisation du Fonds Interministériel de prévention de la délinquance et aussi la collaboration entre les polices municipales et les forces de sécurité de l’État. La lutte contre les violences intrafamiliales et la sécurité routière ont aussi été abordées.

Tags