Changer d'île

160 personnalités s'engagent pour la mémoire des tirailleurs africains et ultramarins

Par Olivia Losbar / RCI.FM / 13/09/2019 - 05:00

Le 15 août dernier à Saint-Raphaël, le Président de la République a rappelé que la France a une part d’Afrique en elle, tout en appelant à renommer des rues en hommage aux soldats africains et antillais de l’Armée française qui ont participé à la Libération. Aujourd’hui, Des responsables associatifs, intellectuels et personnalités publient une lettre ouverte aux Maires de France et d'Outre-mer afin qu’ils s’engagent dans ce sens. I

Lors du 75e anniversaire du débarquement de Provence, le 15 août dernier à Saint-Raphaël, le Président de la République a rappelé que la France a une part d’Afrique en elle, tout en appelant à renommer des rues en hommage aux soldats africains et antillais de l’Armée française qui ont participé à la Libération. Aujourd’hui, Des responsables associatifs, intellectuels et personnalités publient une lettre ouverte aux Maires de France et d'Outre-mer afin qu’ils s’engagent dans ce sens. Ils sont 160 en tout à avoir signé ce courrier à l’attention des maires Ce sont des universitaires, des écrivains, des personnalités publiques ou des élus.

Parmi eux, on trouve ainsi les historiens François Durpaire, Pascal Blanchard et Frédéric Régent. Des élus tels que Victorin Lurel, Victoire Jasmin, Olivier Serva et Serge Letchimy. Des personnalités publique tels Bernard Hayot, ou les journalistes Audrey Pulvar, Edwy Plenel et Etienne Guillermond. Parmi ces signataires, des acteurs également comme Pascal Légitimus, Sonia Rolland, Firmine Richard et Aissa Maiga. Ils sont à l’image de la France, de toutes origines, artistes, scientifiques, chercheurs en sciences humaines. Connus pour leur investissement pour la reconnaissance des minorités en France ou pas. A travers ce courrier, ils ont voulu pointer du doigt comme l’explique le professeur Marcel Lourel, commandant de réserve citoyenne à Lille, cette aberration historique qui veut les Tirailleurs Africains et des Outre-mer soient les grands oubliés de l’Histoire. Plus de 400 000 d’entre eux ont versé leur sang au cours des deux Grandes guerres.

À quelques mois des élections municipales, les signataires attendent donc que les maires de France et des Outre-mer aient l’audace de leur rendre l’hommage. Par la suite, les signataires entendent interpeller les 577 députés de l’Assemblée nationale afin que des concertations locales puissent se tenir dans chaque circonscription.

Tags

A lire également

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.