Boulangers, pompistes, infirmiers, policiers... Le Nouvel An au travail

Par • Mis à jour le 01/01/2020 - 11:19

En ce premier jour de l’année, certains n’ont pas eu la chance de célébrer les douze coups de minuit car ils travaillaient, soit cette nuit, soit tôt ce matin. RCI est allé à la rencontre de certains d'entre-eux.

    Boulangers, pompistes, infirmiers, policiers... Le Nouvel An au travail
Nicolas Ledain

Pour assurer la sécurité, intervenir en cas de dangers ou soigner des malades et blessés, il faut forcément des travailleurs mobilisés dans la soirée, la nuit ou la matinée des 31 décembre et 1er janvier.

Mais il n'y a pas que les métiers de secours qui sont à pied d'oeuvre. Le boulanger qui permet de déguster de délicieuses viennoiseries au réveil ou en fin de nuit, les pompistes qui vous font le plein pour vous permettre d'attaquer 2020 ou encore les vendeurs de fleurs du bord des routes, prêts à sacrifier leur réveillon pour embellir votre début d'année... Les exemples ne manquent pas.

C’était notamment le cas de Florian, boulanger chez Histoire de Blés, aux Abymes, qui est parti travailler à 2h.

 

Idem pour Kelly, vendeuse de fleurs, et Nathalie, pompiste, qui avaient malgré tout le sourire ce matin.

 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.