Carnaval : gare aux débordements sexuels

Par • Mis à jour le 01/02/2018 - 08:15

En cette période de carnaval, le Planning Familial mène une campagne de sensibilisation afin de prévenir les situations à risques, dont il déplore malheureusement chaque année les conséquences dans ses centres à l’issue de cette période festive. Car bien souvent, de jeunes femmes consultent par la suite, plus que d'ordinaire pour des questions relatives à leur santé sexuelle.

    Carnaval : gare aux débordements sexuels

Dans une ambiance propice à la désinhibition, une baisse de la vigilance peut s’exercer et conduire à des comportements ou situations à risques. Cela se traduit par une augmentation des consultations au Planning Familial dans les semaines suivant le carnaval, notamment pour des dépistages, des contraceptions d'urgence, ses entretiens pré IVG ou quelque fois le suivi et l'accompagnement aux victimes de violence.

"Bodé an mas, pé lésé tras"

Le planning Familial a donc lancé une campagne dans ses centres et sur les réseaux sociaux, sur le thème  « Bodé an mas, pé lésé tras ». Elle vise à sensibiliser la population aux situations et comportements à risques, à rappeler les conseils de prévention adaptés et inciter les personnes concernées à se rapprocher sans attendre d'un centre de planification ou d’un médecin. Cette campagne est également l’occasion de rappeler au public la mise en place, avec le soutien de l’ARS, du numéro vert anonyme et gratuit, le 0 800 08 11 11  pour répondre aux questions relatives à la sexualité, la contraception, l’IVG, les maladies transmissibles.

Un numéro gratuit et une page Facebook

Au bout du fil, des conseillères basées en Guadeloupe et formées sur ces questions de droits et de santé sexuelle, sont prêtes à un accompagnement adapté, fiable et objectif. Le Planning Familial Guadeloupe anime également depuis peu une page Facebook où des informations, des conseils de préventions sont disponibles.