Coronavirus et funérailles : une double peine

Par 04/04/2020 - 09:12
01/01/2020 - 00:00

La crise sanitaire impose aux familles des défunts de procéder dans la plus stricte intimité et dans les plus brefs délais aux funérailles de leurs défunts. Un départ brutal qui s'ajoute à une douleur profonde où il faut cependant éviter d'agir dans la précipitation pour préserver un minimum de dignité à celui que l'on accompagne à sa dernière demeure. C'est le sens de la lettre adressée hier, par l'évêque de Guadeloupe, Monseigneur Jean-Yves RIOCREUX, aux différents services de pompes funèbres du Département.

    Coronavirus et funérailles : une double peine
 
Partir avec dignité. C'est le souhait de tout défunt. C'est, aussi, celui de sa famille. En cette période de COVID 19, c'est difficile et pourtant chacun doit faire l'effort de respecter, au moins, ce devoir. Les proches de celui que l'on accompagne à sa dernière demeure, mais également celui qui est en charge de l'office religieux et bien entendu le service des pompes funèbres qui doit rester professionnel jusqu'au bout. Un phénomène semble pourtant vouloir troubler le processus des formalités et de la procédure qui conduisent à respecter le protocole funeste : la peur.
 
La peur d'être contaminé. Alors, en fonction de certains comportements ou de certaines réactions, il peut arriver, comme cela l'a été constaté, que les trois parties concernées par ce dernier voyage ne trouvent pas un accord qui sauvegarde la dignité du défunt. C'est la raison pour laquelle, il y a trois semaines, à la demande de l'évêque, une séance de travail a réunit, le Vicaire Général, le père Silène, le curé de l'église St Pierre et St Paul et plusieurs délégués d'entreprises de pompes funèbres afin d'élaborer une ligne de conduite cohérente pour les funérailles. Dans son courrier daté d'hier, l'évêque insiste sur l'importance qu'il y a que les familles puissent bénéficier de l'accompagnement spirituel des prêtres.
 
Et c'est dans cet esprit que, depuis le 16 mars, l'immense majorité des célébrations se sont déroulées, aussi bien dans les funérarium que dans les églises et cimetières. Monseigneur Jean-Yves RIOCREUX souhaite que ce consensus se maintienne et soit facilité par une brève prière du prêtre pour le défunt qui est aussi une source de réconfort pour les familles. A cet effet, l'évêque rappelle que les églises peuvent être ouvertes à la demande de la famille et la très courte cérémonie peut se dérouler avec un maximum de 20 personnes. Pour faciliter ce lien entre les proches du défunt, les prêtres et les pompes funèbres, chacun peut appeler le secrétariat de l'évêque au 0690.92.08.53 qui a toute latitude pour gérer et régler la moindre difficulté. 
 
 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.