De nombreux bancs de sargasses envahissent les côtes guadeloupéennes

Par • Mis à jour le 21/03/2018 - 10:06

Selon un rapport de la DEAL Guadeloupe, la Direction de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement, des bancs de sargasses ont été identifiés à proximité des côtes guadeloupéennes en début de semaine. Le service de dérive d’HYDRO-COTE du centre a été activé pour estimer les zones d’échouages à court-terme des radeaux de sargasses observés.

    De nombreux bancs de sargasses envahissent les côtes guadeloupéennes

Selon les analyses, des échouages de sargasses ont eu lieu et sont encore prévus sur les côtes de Grande-Terre, Basse-Terre, Les Saintes et Marie-Galante. La détection réalisée grâce à l’image sentinel-2 met en exergue de très nombreux radeaux de très petite taille sur plusieurs zones. Les échouages des algues brunes sur la Grande-Terre s’étendent sur toute la façade Sud, de Pointe-à-Pitre jusqu’à Saint-François. Les échouages sur les Saintes apparaissent de la même densité que ceux relevés à Basse-Terre et concernent également les façades sud des îles. Enfin, quelques échouages sont prévus à l’est et au sud de Marie-Galante.

D’AUTRES PRÉVISIONS

La plage de Bois-Jolan à Sainte-Anne
La plage de Bois-Jolan à Sainte-Anne

A compter de ce mercredi soir, les prévisions d’échouages continuent de s’étendre sur les mêmes sites évoqués en première partie. L’archipel des Saintes devraient accumuler davantage de sargasses. Dans la nuit du 22 au 23 mars 2018, les prévisions d’échouages se poursuivent sur l’ensemble de la côte sud de la Désirade. Un important radeau de sargasses commence à s’amonceler sur la côte sud de Marie-Galante.