Eau dans le carburant : la SARA se lave les mains

Par • Mis à jour le 14/12/2017 - 18:42

La SARA s’est finalement décidée à réagir dans le dossier des suspicions de présence d’eau dans les carburants distribués en Guadeloupe. La société de la raffinerie des Antilles dit avoir pris connaissance de cette problématique, mais maintient qu’à son niveau tout est conforme. En clair, s’il y a des responsabilités, il faut aller les chercher ailleurs.

    Eau dans le carburant : la SARA se lave les mains

Dans ce communiqué la SARA  indique avoir été informée indirectement d’un problème potentiel d’eau dans les carburants. Suite à cette information, elle a fait le point sur l’ensemble des contrôles effectués avant de mettre à disposition ses produits.  Ces vérifications concernent la qualité du produit réceptionné et stocké dans ses bacs, le tout attesté par des certificats qualité, et le processus de mise à disposition du produit jusqu’au chargement dans le camion sur le poste de livraison. D’autres vérifications ont été effectuées sur toutes les livraisons du mois.  L’ensemble des contrôles montre que les produits mis à disposition sont conformes, indique la SARA. Mais l’entreprise, soucieuse de cette situation et des informations communiquées sur ce sujet, affirme rester en contact avec ses clients directs, en l’occurrence les distributeurs, qui approvisionnent les différentes stations de la Guadeloupe.  Et la SARA de conclure, je cite "que n’étant pas concernés par cette problématique, elle reste néanmoins très attentive à l’évolution de la situation qui touche apparemment certains automobilistes guadeloupéens". 

On n’est pas plus avancé, mais au moins le silence est rompu. De son côté, l’organisation professionnelle des gérants de stations-service doit se réunir ce vendredi après-midi 15h, avant de s’exprimer publiquement sur cette affaire. Aucune réaction attendue, en revanche, pour l’instant au niveau des compagnies pétrolières.