"Je n'attends qu'une seule chose, c'est qu'on me remette mon enfant ! "

Par • Mis à jour le 09/03/2017 - 00:43

(AUDIO) - Une sage-femme livre un combat contre les services sociaux de Saint-Martin pour récupérer un bébé dont elle dit avoir l'autorité parentale et la tutelle par décision de justice. Récit.

    "Je n'attends qu'une seule chose, c'est qu'on me remette mon enfant ! "
La détresse d'une sage-femme de Saint Martin... Elle cherche désespérément à récupérer un bébé de sept mois aujourd'hui avec lequel elle a noué des liens très forts.

"Je veux récupérer mon enfant ! C'est mon fils, je suis là, je n'attends qu'une seule chose, c'est que l'on me remette mon enfant !".

Tout commence, il y a quelques mois. Dans le cadre d'un système de parrainage, le bébé qui avait été abandonné à sa naissance, lui a été confié pour quatre jours.

Au terme de cette période, l'enfant qui allait bien, a montré des signes de prostration et "s'est mis à pleurer sans arrêt".

Elle raconte en outre que les services sociaux de Saint-Martin ont confié le bébé à une famille d'accueil après l'avoir gardé durant un mois et demi dans le service de néonatologie.

Elle est d'autant plus frustrée qu'elle indique avoir été en contact avec la mère biologique du bébé. Cette rencontre aurait débouché sur "un acte notarié" lui confiant "l'autorité parentale complète" de l'enfant . De surcroît, le juge des tutelles de Saint-Martin aurait reconnu cette position, dit-elle.

Par ailleurs, toujours selon son récit, trois juges et le procureur de la République du tribunal de grande instance de Basse-Terre l'auraient nommé "tutrice de l'enfant".

Aujourd'hui, elle ne comprend toujours pas cet "acharnement" des services sociaux, sourds à son cri de détresse. Elle réclame plus que jamais qu'on lui rende son enfant.

Son témoignage diffusé sur les ondes de RCI Guadeloupe ce mercredi 8 mars 2017.


Anaëlle Edom avec Thierry Fundéré
@anaellee_rci