La 9ème édition des Journées Nationales contre l'illettrisme est ouverte

Par 08/09/2022 - 15:08 • Mis à jour le 08/09/2022 - 15:00

En Guadeloupe, 20 % des personnes âgées de 16 à 65 ans, soit 48 000 personnes, sont concernés par l'illettrisme.

    La 9ème édition des Journées Nationales contre l'illettrisme est ouverte
©Pierre Emmanuel / Ouverture des Journées Nationales contre l'illettrisme, au palais du Conseil départemental

Ont répondu présent : l’État, la région, le département, les communautés d'agglo, mais également tous les secteurs concernés par ce combat contre un fléau qui touche encore plusieurs dizaines de milliers de personnes chez nous.

En effet, l'objectif de ces Journées Nationales contre l'illettrisme est de sensibiliser et de faire grandir les initiatives pour que l'illettrisme recule. Au niveau de l'Académie notamment, on considère ce problème comme "une priorité absolue", nous assure la rectrice, Christine Gangloff-Ziegler.

Bien sûr, c'est un enjeu majeur pour le territoire, pour l'Hexagone, mais on le sait aussi, au niveau mondial. Parce que l'illettrisme bloque l'intégration dans la société, l'insertion professionnelle, les aides destinées aux enfants. Donc c'est toute la vie sociale qui est mise en difficulté. Et je crois que le premier rôle de l’Éducation nationale, c'est d'être en prévention de l'illettrisme, de travailler sur les savoirs fondamentaux parce que c'est la base de tous les autres apprentissages.

Cette année, l'accent est plus particulièrement mis sur le monde du travail. L'Agence Nationale de Lutte Contre l'Illettrisme (ANLCI) et ses partenaires ont ainsi mobilisé les employeurs, les collectivités territoriales, et les responsables syndicaux pour qu'ils agissent collectivement sur le territoire.

Jessica Oublié, correspondante de l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme en Guadeloupe, nous dévoile le programme qui les attend :

On va retrouver des ateliers d'éducation financière, des ateliers numériques, des masterclass pour comprendre le métier d'accompagnateur de personne en situation d'illettrisme. Il y aura même des projections cinéma, des webinaires, des manifestations en bibliothèque dans le cadre de l'année lecture, grande cause nationale.

L'autrice Estelle-Sarah Bulle sillonnera ainsi la Guadeloupe pendant une dizaine de jours. Elle se rendra dans des bibliothèques, des établissements scolaires, mais aussi en milieu pénitentiaire.

Des temps de concertation avec des professionnels de la direction territoriale ont aussi été aménagés pour réfléchir à une meilleure prise en compte de la question de l'illettrisme dans leur cahier des charges.

Lors de la cérémonie d'ouverture de cette 9ème édition des Journées Nationales contre l'illettrisme, ce matin, à 9 heures 30, au palais du Conseil départemental, le Département et l'ANLCI ont d'ailleurs signé une convention de partenariat.

Programme des Journées Nationales contre l'illettrisme

Tags