La Guadeloupe séduit peu

Par • Mis à jour le 04/05/2015 - 19:13

Selon une enquête de l'IEDOM la Guadeloupe attire moins qu'auparavant. Une baisse de la fréquentation qui s'explique. Toutefois, redynamiser le secteur touristique reste une vraie nécessité.

    La Guadeloupe séduit peu
Le tourisme est en berne dans les Antilles, et notamment en Guadeloupe, selon une enquête récente de l’IEDOM, l’Institut d’Emission des Départements d’Outre-Mer. Un paradoxe, alors la barre symbolique du milliard de touristes a été franchie dans le monde en 2012. Un chiffre qui devrait quasiment doubler d’ici 2030. En Guadeloupe, la courbe est inversée.

La fin de l’âge d’or du tourisme

Depuis, la fin des années 90 et l’âge d’or du tourisme dans les DOM, la Guadeloupe a perdu pas moins de 200 000 visiteurs chaque année. Précisément, le taux de fréquentation touristique est passé de 600 000 à 400 000 personnes en 10 ans. D’après l’Institut d’Emission des Départements d’Outre-mer, cette chute s’explique à cause de facteurs fatals. L'épidémie du Chik , la crise financière de 2009 ou encore le vieillissement des installations hôtelières semblent freiner l’arrivée des touristes. En outre, il faut ajouter à cela que la clientèle qui vient à 95% de l’Hexagone est peu dépensière.

Une mutation est nécessaire

La Caraïbe est la première destination mondiale des croisières. Près de 22 millions de croisiéristes s’y rendent chaque année. Pourtant, ils ne sont que 100 000 à faire escale dans notre archipel. Face à tous ces élements l’IEDOM propose deux solutions pour redresser la barre : diversifier la clientèle et profiter de nos richesses culturelles et environnementales afin de se spécialiser dans le tourisme de contenu plutôt que dans le tourisme de masse. En résumé, il faut changer pour relancer notre attractivité.

Anaëlle Edom