La carte sans contact, une petite révolution pour les transports

Par • Mis à jour le 29/07/2015 - 18:56

Fini les transactions d’argent et la queue pour acheter son billet auprès du chauffeur de bus, le conseil départementale lance, ce mercredi, sa première carte de paiement, nommée Colibri. Cette carte devrait assurer désormais aux usagers plus de sécurité. Elle devrait leur permettre également de gagner du temps. La carte Colibri pourrait même aider à mettre en place des horaires régulés …

    La carte sans contact, une petite révolution pour les transports
Le conseil départemental lance, ce mercredi, sa première carte de paiement sans contact. Fini les transactions d’argent. Plus besoin de s’arrêter auprès du chauffeur pour acheter son billet. Un gain de temps et de sécurité, d’autant que cette carte Colibri permet également de faire de petites économies sur son abonnement." L’idée s’est de rendre le transport en commun beaucoup plus attractif. Dès qu’il y a circulation d’argent, il y a perte, il y a insécurité, c’est la raison pour laquelle nous avons voulu mettre en place cette carte", précise Hugues-Philippe Ramdini, président de la commission transport du Conseil départemental, ce mercredi, à la gare routière de Bergevin.

Une phase test est d’ores et déjà lancée. Elle s’entend jusqu’à la fin du mois d’août. Les trois transporteurs interurbains : RMT, TCSV et CAVT participeront à cette petite révolution qui concerne le transport en commun guadeloupéen. "On a un mois pour voir les bons et les mauvais côtés de la carte transport", a lancé Hugues-Philippe Ramdini Trente mille cartes sont déjà disponibles à la gare routière de Bergevin et aux sièges des transporteurs.

C’est un investissement de 100.000 euros que le conseil départemental a effectué. Mais, d’après Hugues-Philippe Ramdini, cet équipement était devenu indispensable pour améliorer les transports en commun. Le président de la commission transport du Conseil départemental soulignera aussi que la mise en place de la carte Colibri devrait aider à mettre en œuvre une régulation des horaires pour les transports et un contrôle dans les bus. Dans cette optique, un autre chantier devrait prendre forme prochainement, le réaménagement de la gare routière de Bergevin.