La gendarmerie de Guadeloupe prend de la hauteur !

Par 27/01/2019 - 10:14 • Mis à jour le 27/01/2019 - 10:14

Elle était déjà inévitable lorsqu'elle était motorisée mais désormais elle devient incontournable! La brigade équestre de la gendarmerie de Guadeloupe a pris un peu de hauteur mais assure toujours toutes ses missions de sécurité publique. Le dispositif a été lancé chez nous depuis décembre dernier. Son objectif renforcer le lien sur le terrain avec la population. Aujourd’hui dimanche, elle sera du côté de Saint-François.

    La gendarmerie de Guadeloupe prend de la hauteur !

Vous l'entendez sûrement approcher au son de la battue (bruit de pas du cheval). On l’appelle la « police montée » et elle fait désormais partie intégrante du paysage guadeloupéen. 

La gendarmerie de Guadeloupe fait désormais appel à des chevaux pour disposer d’un autre moyen de locomotion mais aussi pour renforcer le lien avec la population et solidifier la sécurité au quotidien sur le terrain. 

Ces gendarmes exercent les mêmes missions qu'une brigade lambda et assurent toutes les fonctions générales de sécurité publique (on parle d'arrestations, d'interpellations, de contraventions, de patrouilles ou autres contrôles).

Ce dispositif de la brigade équestre a été mis en place depuis décembre dernier. Les gendarmes à cheval exercent leurs fonctions sur deux zones, Saint-François/Sainte-Anne et Deshaies/Sainte-Rose. 

Selon Ophélie Mortie, aspirante de la gendarmerie nationale :"Cela fait deux ans que l'on travaille sur ce projet. On a réussi à trouver des cavaliers, des chevaux avec des partenaires d'exception. La gendarmerie est en train de mettre en place une politique de sécurité du quotidien. Cela nous permet d'accroître notre présence sur le terrain et ainsi créer un lien avec la population. C'est une nouvelle image que l'on veut donner à la population. On travaille avec un centre équestre de Baie-Mahault et un ranch de Deshaies. Les chevaux sont loués et formés comme les cavaliers de la patrouille. Le cheval attire et crée du lien avec les usagers."

Niveau de galop 5 requis! 

Généralement, vous pouvez apercevoir la brigade équestre l'après-midi en milieu de semaine ou le week-end de 13h à 16h. Notez que la gendarmerie de Guadeloupe recrute des réservistes pour sa nouvelle brigade équestre. Les informations sont disponibles sur leur site internet. Attention niveau de galop 5 requis ! 

Le chef Nicolas Pelletier, de la brigade de Baie-Mahault s’est porté volontaire pour ce projet de la patrouille à cheval: "C'est une nouveauté. Bon alors, je suis gendarme dans une brigade "normale". J'étais cavalier dans le civil avant et je me suis porté volontaire. L'équitation dans la gendarmerie c'est plus compliqué. Il faut tout réapprendre avec le cheval. C'est sympa. Cela permet de faire le métier de gendarme autrement!".