La marche : un sport dangereux en Guadeloupe

Par 27/11/2018 - 20:54 • Mis à jour le 27/11/2018 - 20:54

Alors que le plan vélo est présenté en Guadeloupe et que l'Etat promet 350 millions d'euros, le constat est flagrant chez nous, marcher, courir, faire du vélo est souvent dangereux.

    La marche : un sport dangereux en Guadeloupe
 
Près de 350 millions d'euros disponibles sur 7 ans au plan national afin de faciliter les déplacements doux. C'est l'annonce qu'a faite Pierre Toulouse, cadre interministériel chargé de favoriser l'usage de la marche et du vélo, également appelé M. Vélo, qui a fait le déplacement en Guadeloupe les 26 et 27 novembre. Seulement en Guadeloupe, marcher et faire du vélo, c'est souvent se mettre en danger....
La preuve à l'ancienne route de l'aéroport du Raizet où des dizaines de personnes se donnent rendez-vous tous les soirs pour faire du sport sur une voie privée interdite aux marcheurs et aux piétons. En cas d'accident, ils ne seraient pas pris en charge par leur assurance.