Lakaza pourrait fermer ses portes

Par • Mis à jour le 05/04/2016 - 14:54

Après les tirs perpétrés devant l'établissement Lakaza situé à Baie-Mahault, ce samedi 2 avril 2016, David Drumeaux, le responsable des lieux veut mettre les clés sous la porte.

    Lakaza pourrait fermer ses portes
Pour David Drumeaux, le gérant de Lakaza (Baie-Mahault) cette fois c'est la fois de trop. Il souhaite fermer l'établissement. Et ce, après les tirs ayant fait trois blessés, ce samedi 2 avril 2016, devant sa salle de spectacles.

Le gérant ne veut plus prendre la responsabilité de mettre en danger la vie de ses jeunes clients, venus seulement s'amuser. Selon lui, ce nouvel incident aux abords de Lakaza soulève un problème plus vaste. Celui d'un département gangrené par la violence.

Mais, en tant qu'entrepreneur, il ne détient pas les clés pour y faire face. Ecoutez.



En une décennie, David Drumeux a fait de Lakaza une scène live incontournable. De nombreux artistes comme le groupe Soft ou encore Admiral T ont pu y faire leurs premiers pas.

Avec Lakaza le producteur de spectacles a permis à toute une équipe de s'insérer. L'insertion des jeunes guadeloupéens a, en effet, toujours été le cheval de bataille de David Drumeaux.

En 2013, à l'occasion des "10 ans de succès avec Air Caraïbes", un programme vidéo lancé par la compagnie aérienne pour mettre en valeur les jeunes antillais, dans un contexte économique et politique morose, il encourageait ses compatriotes à entreprendre. Regardez.