Le collectif "droit à la vie" appelle à la mobilisation massive

Par • Mis à jour le 25/07/2018 - 21:54

« Droit à la vie », c’est le nom du nouveau collectif qui s’est créé pour appeler la population guadeloupéenne à se mobiliser samedi prochain devant de la mairie de Pointe-à-Pitre. Les membres du collectif veulent interpeller sur les difficultés que rencontrent actuellement la Guadeloupe: problème de l'eau, des sargasses, de l'hôpital ou du chlordécone.

    Le collectif "droit à la vie" appelle à la mobilisation massive

Avec plusieurs organisations syndicales, politiques ou associatives telles que "le collectif défense CHU, le collectif meilleur santé pour tous, SOS Basse-Terre, CGTG, UNSA, Rev Gwadloup, ADIG" et bien d'autres, le collectif « Droit à la vie » entend créer une convergence des luttes pour interpeller les élus, les collectivités et l’Etat sur la situation en Guadeloupe. On parle de problème de l'eau, de l'hôpital, des sargasses ou du chlordécone. Pour les membres du collectif, la Guadeloupe vit actuellement une situation de crise et la question de la santé est l'enjeu de tous les sujets évoqués précédemment. 

Selon Elie Domota, porte-parole de l'UGTG: "Nous sommes dans une situation sanitaire très grave. La vie et la santé du peuple guadeloupéen sont en danger. Le problème de l'eau empoisonnée, des sargasses, chlordécone va nous tuer à long terme. Nous lançons un appel à l'ensemble de la population guadeloupéenne pour se mobiliser durant toutes les vacances. Nous ne devons pas nous endormir pendant ces vacances, ces fêtes notamment pendant le Tour de la Guadeloupe. Nous devons continuer la lutte."

Le collectif s’est réunit au vélodrome Amédée Détraux de Baie-Mahault pour discuter avec l’ensemble des organisations des étapes de la mobilisation. Première mobilisation, vendredi soir à Morne-à-l'eau sur la place Gerty Archimède puis le samedi 28 juillet à 09h00 devant la mairie de Pointe-à-Pitre.