Le parti de gauche dit non à la privatisation de la centrale géothermique de Bouillante

Par 01/03/2016 - 18:19 • Mis à jour le 01/03/2016 - 18:19

Après le Comité d'Initiative pour un Projet Politique Alternatif , c'est au tour du parti de gauche de dénoncer la privatisation de la centrale géothermique de Bouillante.

    Le parti de gauche dit non à la privatisation de la centrale géothermique de Bouillante
Le parti de gauche a lancé une pétition en ligne pour protester contre le projet de privatisation de l'usine géothermique de Bouillante le lundi 29 février 2016.

"Sur instructions du Gouvernement, le BRGM (Bureau de recherches Géologiques et Minières) et EDF veulent privatiser l’usine de production électrique par géothermie de Bouillante, en Guadeloupe raccordée au réseau depuis 1986 C’est exactement le contraire de ce qu’il faut faire !", a-t-il indiqué par voie de communiqué.

Cette initiative vient s'ajouter à celle du Comité d'Initiative pour un Projet Politique Alternatif. Le 23 février 2016, le parti politique mené Alain Plaisir avait également pointé du doigt le rachat de la centrale.

Ce mardi 1er mars 2016, Guilhem Saltel, le secrétaire départemental du mouvement politique compte déjà 200 signatures. Le parti de gauche veut mobiliser coûte que coûte les Guadeloupéens sur cette question.

Sur les ondes de RCI Guadeloupe, ce lundi, Guilhem Saltel a donc souligner le caractère unique de cette structure proprement guadeloupéenne.