Les gérants de discothèques dénoncent une restriction injuste

Par 17/07/2020 - 04:30
01/01/2020 - 00:00

La grogne des gérants de boites de nuit. Leur établissements sont toujours soumis à une fermeture pour causes sanitaires, alors que d'autres organisent des manifestations publiques sauvages ou transforment leur restaurant ou bar, en lieux de danse. Ils ne comprennent donc pas la restriction en vigueur alors qu'à la base, ils sont des professionnels du secteur.

    Les gérants de discothèques dénoncent une restriction injuste

L'organisation d'évènements festifs est soumis à des règles précises, viennent de rappeler les autorités. Les organisateurs doivent adresser à la préfecture une déclaration trois jours avant. Les événements qui réunissent plus de 5 000 sont interdits ainsi que l’ouverture des discothèques, au moins jusqu’à septembre. Pourtant, force est de constater que bon nombre d’établissements tels des bars ou restaurants, se transforment en pistes de danse, parfois en toute illégalité. Sans compter les rassemblements publics sauvages qui fleurissent un peu partout pendant ces grandes vacances. 

Les professionnels de la nuit trouvent cela injuste. Eux, ne peuvent toujours pas rouvrir. Ecoutez Dj Sylvester, gérant d’une boite de nuit au Lamentin :

 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.