Les grandes lignes du plan de déconfinement pour la Guadeloupe

Par 08/05/2020 - 16:10
01/01/2020 - 00:00

Les représentants de l’Etat avaient donné rendez-vous à la presse ce jeudi 07 Mai 2020 pour évoquer le plan de déconfinement, annoncé par le Premier Ministre un peu plus tôt dans la matinée. Philippe Gustin, le Préfet de Région, Mostafa Fourar, le Recteur d’Académie et Valérie Denux, Directrice Générale de l’ARS ont fait par la suite un point de situation et évoqué la sortie du confinement.

    Les grandes lignes du plan de déconfinement pour la Guadeloupe

Un plan de déconfinement qui ressemble beaucoup à celui de la France hexagonale.

- Les déplacements seront à nouveau autorisés. Le couvre-feu est maintenu mais sur des horaires réduits, de 21h00 à 04h00 du matin au lieu de 20h00 à 5h00 du matin jusqu’à présent.

- Les marchés sont réouverts, avec l’accord des maires qui doivent s’assurer de la bonne application des gestes barrières, sous le contrôle de la police municipale.

- La location des gîtes et chambres d’hôtes sera de nouveau autorisée à compter du 21 mai. 

- Les parcs et forêts seront à nouveau accessibles, pour les plages, ça sera à la demande des élus. 

- Les bars, les restaurants, les cinémas, les théâtres, les salles de sport, salle des fêtes et salles polyvalentes seront fermés au moins jusqu'au 1er juin.

- Les cérémonies funéraires sont limitées à 20 personnes.

- Le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun.

- Les liaisons inter-îles : depuis le début du confinement, la continuité territoriale est assurée par voie aérienne pour Marie-Galante, et par voie maritime pour les Saintes et la Désirade. Le préfet étudie avec les maires concernés, la volumétrie et la fréquence des rotations à mettre en place, à compter du 11 mai.

- Les coiffeurs et instituts de beauté pourront quand à eux aussi réouvrir à compter du 11 mai. (Les gestes barrières demeurent incontournables dans plusieurs domaines notamment dans les commerces). 

Ouverture des plages à la demande des élus

L’accès aux plages pourra se faire sur proposition des maires qui devront s’assurer de la bonne application des gestes barrières et du respect des mesures de distanciation sociale. Toutefois, des contrôles sur la qualité des eaux de baignade devront être opérées avant toute réouverture.

Selon le préfet de région, Philippe Gustin : "je pourrai lever cette interdiction à la demande des élus (...). Sous réserve que nous définissions exactement les modes d'accès et les activités qui pourront être menées. Cela pourra varier d'une ville à l'autre."  

Interview ci-dessous : 

"Reprendre le suivi des maladies chroniques", Valérie Denux 

La directrice de l'Agence Régionale de santé souhaite éviter que certaines maladies ne s'aggravent. Selon Valérie Denux : "d'abord, il faut reprendre un contact avec les personnes qui ont des maladies suivies régulièrement, les maladies chroniques de façon à éviter que ces cas ne s'aggravent. L'axe suivant c'est de limiter une nouvelle vague épidémique".

Pour éviter une seconde vague, Valérie Denux entend poursuivre l'enseignement des mesures barrières, élargir les tests, maintenir la surveillance épidémiologique et envisager la traçabilité des cas. 

"On va poursuivre, voir renforcer cette surveillance," ajoute la directrice. 

Interview ci-dessous : 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.