Les incendies qui ont marqué la Guadeloupe

Par • Mis à jour le 31/10/2018 - 11:51

L’histoire de la Guadeloupe a été jalonnée de nombreux incendies mortels ces vingt dernières années. Les incendie de la rue Peynier à Basse-Terre, de la rue Sadi Carnot et à de Cadenet au Moule ont marqué l'inconscient collectif.

    Les incendies qui ont marqué la Guadeloupe

Le nouvel incendie mortel survenu ce mercredi à Saint-François vient réveiller de douloureux souvenirs pour certains.

En effet, l’histoire de la Guadeloupe a malheureusement été jalonnée de nombreux drames de ce type ces vingt dernières années.

Le 8 mars 1994, l’archipel était ébranlé par une terrible catastrophe.Un incendie survenu à la rue Peynier à Basse-Terre faisait 7 morts : 6 enfants et la femme qui les gardait. Deux des 8 enfants qui étaient présents chez la dame âgée ce jour là, avaient pu être sauvés, évacués par une fenêtre de l’immeuble mitoyen. Profondément ému par ce drame, tout le département avait porté le deuil, annulant les festivités prévues pour la mi-Carême qui devait se tenir deux jours plus tard.

Le dramatique incendie de la Rue Sadie Carnot à Pointe à Pitre hante lui aussi encore les mémoires. Le 21 décembre 2007, soit quelques jours avant Noel, 8 personnes avaient perdu la vie dans l’incendie d’un bazar chinois. Un feu qui s’était déclaré après que des jeunes, inconscients du danger, aient lancé un pétard à l’intérieur du magasin.

Quelques mois plus tard, un autre incendie marquait la Guadeloupe. Le 3 mars, 2008, à Cadenet au Moule, quatre membres d’une même famille pris au piège par les flammes, périssaient asphyxiés dans l’incendie de leur maison : une femme de 22 ans, ses fils de 18 mois et 3 ans et son petit frère âgé de 17 ans.

Des drames qui ont marqué l’inconscient collectif et dont, malheureusement, le nombre vient aujourd’hui gonfler avec tragédie de Saint-François.