Les riverains de Pliane vent debout contre 90 logements sociaux

Par 04/04/2016 - 16:05 • Mis à jour le 04/04/2016 - 16:05

La guerre est déclarée autour d'un projet de logements sociaux dans le quartier de Pliane situé au Gosier. Après avoir été bloqués, les travaux de construction, portés par la Semsamar devraient reprendre ce lundi 4 avril 2016. Toutefois, les riverains s'y opposent farouchement. Ils se disent prêt à passer à l’action pour contrecarrer le projet.

    Les riverains de Pliane vent debout contre 90 logements sociaux
Les habitants du quartier de Pliane (Gosier) restent mobilisés contre le projet de 90 logements sociaux sur leur territoire. Ce projet était en suspend suite à une ordonnance datant du mois de février 2016.

Mais, Jean-Pierre Dupont, le maire de la commune a donné son feu vert pour débuter les travaux ce lundi 4 avril 2016.

Une annonce ayant provoqué la colère des habitants. Ils sont montés au créneau. Sur les ondes de RCI Guadeloupe, Max Molia, le porte-parole du comité de riverains a, d'ailleurs, exprimé son exaspération. Ecoutez :



Après avoir entendu ce coup de colère, la Semsamar a réagi dans un communiqué ce dimanche 3 avril. La société a précisé que le lancement des travaux "résulte de la décision du juge des référés du 31 mars 2016".

Depuis le 12 mars, le chantier a été bloqué. Une dizaine de personnes y avait érigé des barricades. Selon le bailleur, cette action a privé 80 salariés du secteur du bâtiment de leurs emplois.

Elle a également dénoncé les menaces de blocage formulées par Max Molia. La Semasamar précise que "toute personne se livrant à ces actes d'empêchement du chantier en court une astreinte de 2500 euros par personne et par jour".