Numérique : "Audacia, c'est le présent qui prépare le futur", dixit Ericka Bareigts

Par 20/10/2016 - 21:11 • Mis à jour le 20/10/2016 - 21:11

A l'occasion de son passage en Guadeloupe, Ericka Bareigts, la ministre des Outre-mer se rendra sur le site de la technopole, Audacia ce jeudi 20 octobre 2016. Cette structure accompagne sept entreprises évoluant, notamment, dans le secteur des Nouvelles technologies de la communication et de l'information (NTIC). Gros plan.

    Numérique : "Audacia, c'est le présent qui prépare le futur", dixit Ericka Bareigts
Ce jeudi à 17h30, Ericka Bareigts, la ministre de l'Outremer, en Guadeloupe pour 48 heures, se rendra sur le site d'Audacia, la technopole censée voir le jour en Guadeloupe à Baie-Mahault.

Pour l’heure, le projet est à l'étape une. Les anciens locaux de France Télécom ont été rénovés pour accueillir une pépinière d'entreprises innovantes.

" Audacia,c'est le présent qui prépare le futur (...) Je suis une ministre de terrain, je veux aller voir ce qui se passe, je vais soutenir aussi. Leur dire que ce qu'ils font c'est bien", a indiqué Ericka Bareigts sur les ondes de RCI Guadeloupe ce jeudi.

Depuis deux ans, sept entrepreneurs se sont installés à Audacia et sont accompagnés dans les domaines du marketing, des ressources humaines, de la communication, de la fiscalité et de la gestion. Le but : éviter que leurs bonnes idées soient tuer dans l'œuf par les petits tracas des débuts.

Ces entrepreneurs ont élu domicile à Audacia car leurs idées ont été sélectionnées, entre autres, dans le secteur des Nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC). C'est le cas d'Henry Artax. Ce chef d'entreprise a créé Domotikaraïbes.

Il y promeut l'habitat intelligent. La piscine connectée, les volets qui s'ouvrent à distance, pas une de ces dernières technologies ne lui échappe. Sa dernière trouvaille ? Une caméra 3G solaire, reliée à une station météo. Le dispositif peut être utile pour un agriculteur. Ce dernier peut ainsi protéger du soleil ou arroser à distance sa production isolée.

Henry Artax reconnait qu'Audacia lui apporte un réseau non négligeable, la possibilité d'une synergie avec ses voisins, sans oublier des économies de loyers et de frais de fonctionnement.

Pendant trois ans, les entreprises sont ainsi hébergées. Elles ont un accès à divers outils pour 150 euros par mois.

Comme son activité se développe bien, l'entrepreneur peut embaucher dès maintenant deux techniciens domotiques. Dans deux ans, quand l'accompagnement de la pépinière sera terminée, Henry Artax espère voler de ses propres ailes.

Il posera ses valises dans la technopole, qui doit voir le jour juste à côté. Pour l'entrepreneur, ce n'est pas gagné car les moyens font défaut, dit-il. Qu'importe, il compte bien continuer sur sa lancée et faire construire ses prochains locaux s'il le faut.