Pak an sak, la campagne pour préserver les plages capesterriennes

Par 28/03/2016 - 17:04 • Mis à jour le 28/03/2016 - 17:04

Sur l'île de Marie-Galante, la commune de Capesterre en partenariat avec l'association "Végétal plus" organise, ce lundi 28 mars 2016, sa traditionnelle opération, Pak an sak. Une action de sensibilisation arrivant après une année touristique compliquée.

    Pak an sak, la campagne pour préserver les plages capesterriennes
Après une année touristique ternie par l'échouage massif des sargasses, la ville de Capesterre-de-Marie-Galante prend du galon. Ce lundi 28 mars 2016, sur les ondes de RCI Guadeloupe, Marlène Miraculeux-Bourgeois, la maire de la commune l'a habilement rappelé.

" Depuis quelques semaines, l'arrivée des sargasses est moindre. Depuis le mois de septembre, la brigade verte ramasse les sargasses. De ce fait, nos plages sont relativement propres. On se rend compte que les touristes reviennent, ils viennent se baigner à Capesterre ce qui n'était pas le cas avant. Cela nous a coûté très cher".

Ce flash back sur ces épisodes difficiles pour Capesterre-de-Marie-Galante n'est pas fortuit. Ce lundi, Marlène Miraculeux Bourgeois part en campagne avec l'opération Pak an sak. Une action organisée par sa ville et l'association Végétal Plus consistant à distribuer des sacs aux campeurs et aux baigneurs sur les différentes plages de la commune.

A travers elle, il s 'agit donc de sensibiliser la population sur le respect de l'environnement. Et consciente que les Marie-Galantais sont ses meilleurs alliés dans cette affaire, Marlène Miraculeux Bourgeois les a invité à participer au Pak an sak de ce lundi.

" Nous irons sur les lieux concernés, la plage des Galets, la plage de la Férrière, Petit-Anse".

Image retirée.
Photo de Plage de la Férrière (source : TripAdvisor)

L'opération Pak an Sak se joue sur des volets comme la protection des arbres. En se sens, les campeurs doivent s'abstenir de faire des feux sur les différents sites. L'autre cheval de bataille de Capesterre et de Végétal Plus est évidemment la propreté des lieux.