Pénurie de carnets de santé en Guadeloupe

Par 22/06/2020 - 06:00
01/01/2020 - 00:00

Depuis plusieurs mois, les mamans ne reçoivent pas toutes un carnet de santé à leur sortie de la maternité. Des professionnels dénoncent une pénurie qui dure depuis le début de l’année. Le département annonce une commande en cours.

    Pénurie de carnets de santé en Guadeloupe

« Je n’ai pas compris, je me suis dit mais...le carnet de santé, ce sont des photocopies ! » Maud a accouché il y a un mois et demie au CHU. Pour son deuxième enfant, elle n’a toujours pas de vrai carnet de santé et s’est vu remettre « des photocopies non reliées, sans page de couverture rigide, donc ça s’abime relativement vite ».

Amélie, qui vient d’accoucher à la Polyclinique, a appris « par la pédiatre » qu’elle non plus n’aurait pas un vrai carnet de santé pour son fils mais salue le fait que « la polyclinique a pris en charge la photocopie de l’ensemble du carnet de santé ».

Maud aussi s’estime « chanceuse » car pour certaines mamans, ces impressions se résumaient « à trois pages », lui ont expliqué sa sage-femme et sa conseillère en lactation.

A l’image de Marine, qui a accouché en clinique, et s’est vue annoncer « une rupture » des carnets de santé à la naissance de sa fille, il y a quatre mois, recevant « juste un petit bout de papier en attendant ».

Christelle Nomdedeu, sage femme responsable du service maternité de la clinique des Eaux Claires, explique en effet qu’il y a eu « une rupture depuis le mois de janvier jusque après le confinement. La PMI devait nous donner des copies, on n’en a jamais eues, donc on a fait nous-mêmes nos copies de carnets de santé.»

La professionnelle déplore cette situation, explique recevoir « des appels fréquents des mamans mécontentes ou des papas, des mamans qui viennent physiquement chercher leur carnet de santé alors qu’on n’est pas en mesure de leur en remettre un[...] c’est un vrai problème ».

Un vrai problème aussi pour Narimane Temmar, pédiatre : « ça nous gêne dans notre pratique quotidienne parce que très vite ces photocopies sont dépassées, on est obligée de mettre des feuilles intercalaires, il n’y a pas les courbes des enfants, c’est gênant pour tout ; pour les vaccins pareil on demande aux parents de garder les vaccins » afin de « coller les étiquettes » plus tard.

Au bout de quatre mois, Marine vient finalement de recevoir un carnet de santé, mais Maud et Amélie n’en ont pas encore.

Aux Eaux Claires, « une soixantaine d’exemplaires sont arrivés, pour une centaine de naissances par mois », explique Christelle Nomdedeu, qui estime à « 1500 » le nombre de mamans qui n’ont pas pu recevoir de carnet de santé en Guadeloupe ces derniers mois.

Le département met en cause l’usine, située dans l’hexagone, qui produit ces carnets et n’aurait pas assuré la totalité d’une commande ces derniers mois, du fait des « mouvements sociaux » puis « du confinement ». Il indique par ailleurs que « 3000 carnets de santé et 3000 carnets de maternité sont commandés et devraient être livrés le 6 juillet, sauf retard de navire ».

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.