Personnes âgées maltraitées : une réalité en Guadeloupe aussi

Par 15/06/2018 - 18:40 • Mis à jour le 15/06/2018 - 18:40

Ce vendredi marque la Journée Internationale de lutte contre la maltraitance des adultes âgés. Ces maltraitances peuvent prendre différentes formes, depuis la négligence jusqu’aux coups portés. Une association œuvre en Guadeloupe pour aider les victimes.

    Personnes âgées maltraitées : une réalité en Guadeloupe aussi

Le Docteur Ménard Seymour président d’ALMA Guadeloupe, explique que la maltraitance peut prendre « plusieurs formes », la principale étant « la maltraitance financière » c’est-à-dire, par exemple, « payer un véhicule sur la retraite de sa maman, son papa, une personne âgée » ou « confisquer une carte bancaire », explique Ménard Seymour.

« La maltraitance psychologique sous forme de chantage » ou « la négligence » sont aussi des formes de maltraitance, tout comme de petits actes quotidiens lourds de conséquences pour la santé ou le bien-être des séniors : « ne pas couper la viande » à une personne souffrant d’arthrose, et qui ne mangera donc pas, « ne pas donner de lunettes »à une personne âgée qui voudrait lire, « ne pas changer ses protections régulièrement alors qu’elle a uriné plusieurs fois dans la journée », sont autant de formes de maltraitance évoquée par le Dr Seymour.

ALMA, « Allo maltraitance personnes âgées et handicapées », existe depuis plus de 10 ans en Guadeloupe et a reçu pas moins de 270 appels en 2017.

Cependant, parler reste un cap difficile à franchir pour beaucoup. Un numéro est proposé pour témoigner ou signaler une maltraitance de personne âgée ou handicapée : le 05 90 23 80 06.