Pharmaciens, caissiers, boulangers, ils côtoient le virus au quotidien

Par 20/03/2020 - 18:27
01/01/2020 - 00:00

Pharmaciens, caissiers, boulangers. Ils sont en première ligne face au public, face à des personnes qui sont potentiellement asymptomatiques et porteuses du virus. Des métiers « essentiels à la vie de la nation », comme l’a dit Emmanuel Macron. Comment vivent ils ces contacts permanents avec la population quand d’autres restent confinés chez eux ?

    Pharmaciens, caissiers, boulangers, ils côtoient le virus au quotidien

Dans la boulangerie de Saint-Félix, au Gosier, il y a, en ce jeudi matin, un peu moins de personnels que d’habitude, mais les deux caissières servent les clients, éloignés les uns des autres, avec le sourire, que l’on devine derrière leurs masques. François Gahagnon, gérant de la boulangerie du même nom, explique avoir «mis en place des protections pour [ses] salariés c’est très important car il y a quand même du passage, on ne sait pas trop à qui on a affaire ».

Dans plusieurs pharmacies, si ce n’est plus le rush du début de semaine, on constate des files d’attente de clients jusqu’à l’extérieur, pour respecter un nombre limité de personnes par officine, certains sont masqués ou portent des gants. Ingrid, pharmacienne à Sainte-Anne côtoient chaque jour des centaines de personnes potentiellement porteuses du Covid-19 : « je n’ai pas vraiment le choix j’essaie d’être le plus détendue possible et de ne me concentrer que sur mon travail sans trop penser aux risques sinon on cède à la panique quand on voit tout ce qu’on manipule, entre argent, carte vitale, ordi, téléphone, carton ».

Certaines pharmacies ont installé du plexiglas devant les comptoirs, pour mettre le plus de distance possible (NDLR : au moins un mètre est recommandé) avec les clients, d’autres ont improvisé avec « des caisses pour faire un obstacle devant le comptoir », explique Claire, elle aussi pharmacienne à Sainte-Anne, qui souligne que « malgré cela, des clients [les] contournent ».

« On ne travaille pas dans des conditions très sereines » reconnaît-elle. Plusieurs pharmaciens confient qu’ils vont certainement bientôt changer leurs horaires et fermer plus tôt que d’habitude

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.