Radars tourelles : la surprise des autorités pour la Guadeloupe

Par • Mis à jour le 10/03/2018 - 07:37

Le nombre de radars automatiques de nouvelles générations appelés à être implantés dans notre département devrait bousculer les habitudes et les comportements sur nos routes. Pas moins de 20 appareils de ce type sont annoncés sur nos routes entre fin 2018 et courant 2019, avec un redoutable système de leurre.

    Radars tourelles : la surprise des autorités pour la Guadeloupe

C’est bel et bien une révolution qui nous est promise en Guadeloupe sur le front des radars automatiques. 140 sites d’implantations possibles des radars tourelles sont toujours à l’étude. Initialement, 170 lieux avaient été présélectionnés par les autorités. Au final, comme cela nous a été confirmé, 100 stations appelées à recevoir ces radars de nouvelles générations seront implantées sur notre réseau routier. Vous avez bien lu. Et à termes, ce sont 20 radars tourelles au total qui flasheront les automobilistes contrevenants. CQFD, ces 20 instruments de mesure, vont tourner dans les 100 radars leurres qui vont fleurir à compter de cette fin d’année 2018 sur nos routes.

Leurre ou pas leurre ?

En roulant, il sera impossible pour les conducteurs de savoir si les colonnes sont équipées ou pas de radars en fonction. De quoi, et c’est le but, créer les conditions d’une évolution radicale des comportements sur nos routes. Ces 20 radars tourelles donc, qui seront régulièrement déplacés lorsque le réseau sera totalement opérationnel, vont dans un premier temps verbaliser les excès de vitesse, puis l’usage du téléphone au volant et le non port du casque pour les deux roues. Les autres applications suivront progressivement. Pour l’heure, la réflexion s’intensifie, entre l’autorité préfectorale, la DEAL, les collectivités, les communes, et Routes de Guadeloupe également mise à contribution, concernant l’implantation des 100 stations leurres de ces radars tourelles. Plusieurs critères entreront en ligne de compte pour ces choix. Seront privilégiés on imagine, les secteurs à fort taux d’accident, la proximité d’établissements scolaires, ou encore les axes très fréquentés. Une fois ces machines de guerre installées, qu’elles soient en mode leurre ou pas, le mieux sera de respecter scrupuleusement le code de la route, plutôt que de courir le risque de voir fondre en un temps record ses points de permis de conduire. Nous sommes prévenus.