Redonner de l’aplomb aux victimes de viol c’est l’objectif de l’association Forces

Par • Mis à jour le 13/08/2015 - 23:10

135 viols par an en Guadeloupe. C’est ce que révèle une enquête nationale publiée par le journal Le Figaro. Un chiffre inquiétant d’autant plus que seules 10% des victimes portent plaintes. En Guadeloupe, différentes structures leur viennent en aide, notamment l’association Forces.

    Redonner de l’aplomb aux victimes de viol c’est l’objectif de l’association Forces
Selon une enquête nationale publiée par le journal Le Figaro, 135 viols par an ont lieu en Guadeloupe. Un chiffre inquiétant quand on sait que seules 10% des personnes violées portent plainte. Il n’est pas rare que les victimes préfèrent se tairent car elles ont honte ou parce qu’elles ont peur de leur agresseur.

En Guadeloupe, l’association Forces fait partie des structures qui viennent en aide aux victimes. Elle travaille avec ces femmes sur l’estime de soi, sur LEUR estime de soi. "Il y a un nombre conséquent de femmes qui n’ont pas cette estime de soi et qui se dévalorisent elles-mêmes tellement que leur entourage, en occurrence leur conjoints successifs ont fait un travail de sape", explique Christiane Gaspard-Méride, présidente de l’association Forces, ce mercredi, sur les ondes de RCI Guadeloupe.

En somme, l’objectif premier de l'association Forces est de redonner à ces femmes victimes de viol, de la confiance, suffisamment d’aplomb pour se reconstruire et pour dénoncer ces situations de violences.